Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
amndvden.overblog.com

DÉCOUVRIR LE MUSÉE DE LA LIBÉRATION DE PARIS, MUSÉE DU GÉNÉRAL LECLERC, MUSÉE JEAN MOULIN.

12 Octobre 2021 , Rédigé par amndvden

DÉCOUVRIR LE MUSÉE DE LA LIBÉRATION DE PARIS, MUSÉE DU GÉNÉRAL LECLERC, MUSÉE JEAN MOULIN.
DÉCOUVRIR LE MUSÉE DE LA LIBÉRATION DE PARIS, MUSÉE DU GÉNÉRAL LECLERC, MUSÉE JEAN MOULIN.

L’Association du Mémorial National des Vétérans des Essais Nucléaires a l’honneur et le grand plaisir de présenter un lieu méconnu consacré à la Libération de Paris.

Cette présentation est effectuée grâce au déplacement sur la capitale de l’Administrateur Claude LANGAIN que nous remercions pour avoir pris les photographies sur l’exposition qui est ouverte au public depuis le 25 août 2019.

Photo Claude LANGAIN

Photo Claude LANGAIN

Anciennement situé au-dessus de la gare Montparnasse, le musée a été transféré dans un lieu plus visible, plus facilement accessible et porteur des traces de la Libération de Paris : les pavillons de l’architecte Claude-Nicolas Ledoux, conçus en 1787 et situés place Denfert Rochereau, en face du site des Catacombes

Le musée de la Libération de Paris - musée du Général Leclerc - musée Jean Moulin révèle son côté pédagogique avec des choix scénographiques forts que le public peut découvrir.

C’est en effet sous le pavillon Ouest que se cache l’abri souterrain que le colonel Rol-Tanguy abrite son poste de commandement dès le début de l’insurrection populaire contre l’occupant le 19 août 1944.

Le public peut visiter le PC du colonel Rol-Tanguy qui le plonge au cœur même des journées cruciales de la bataille de Paris.

Photo Claude LANGAIN

Photo Claude LANGAIN

Un parcours pour retracer la Libération de Paris

Le musée propose un parcours scénographique clair et didactique, dans l’objectif de valoriser le patrimoine historique de Paris et de sensibiliser tous les publics à l’Histoire commune.

3 grands moments ponctuent le parcours de l’exposition permanente :

  • La défaite de juin 1940 est abordée avec une scénographie évoquant la France vaincue
  • L’insurrection et les combats de la Libération de Paris du 19 au 25 août 1944 laissent poindre l’espoir d’une liberté retrouvée. Baignée de lumière grâce à un atrium central, la salle dédiée à la Libération de Paris laisse place à des images d’archives audiovisuelles pour raconter la liesse populaire.
  • L’abri de défense passive : dans lequel le colonel Rol a installé son état-major durant cette semaine décisive, constitue une expérience de visite inédite
Photo Claude LANGAIN

Photo Claude LANGAIN

Ce parcours d’exposition permet au visiteur de comprendre, pas à pas, les situations auxquelles Jean Moulin et Philippe Leclerc de Hauteclocque vont se trouver confrontés et les choix qui seront les leurs durant cette période de la Second Guerre mondiale.

Suivant le fil chronologique, le public découvre :

  • La France de l’entre-deux-guerres et la débâcle de juin 1940
  • L’Occupation
  • La résistance intérieure et les combats en Afrique menés par la 2e Division Blindée du général Leclerc
  • La libération du territoire dont Paris est le plus fort symbole.
  • Les parcours de vie et d’engagement de Jean Moulin et de Philippe de Hauteclocque, devenu général Leclerc. Les objets qui les évoquent accompagnent le public.

Différentes histoires individuelles, des portraits d’homme et de femmes de tous horizons qui ont pris aussi le parti de résister, sont également évoquées.

Photo Claude LANGAIN

Photo Claude LANGAIN

Un musée innovant et pédagogique

Plus de 300 objets, documents originaux et photographies, ainsi que des vidéos d’archives de témoins, retracent de manière chronologique les événements clés de la France et du Paris de la Seconde Guerre mondiale.

Des dispositifs numériques et interactifs de médiation ainsi que des outils de visite innovants et attractifs accompagnent les publics adultes et scolaires.

Photo Claude LANGAIN

Photo Claude LANGAIN

Focus en images sur ce musée

Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN
Photos Claude LANGAIN

Photos Claude LANGAIN

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article