Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
amndvden.overblog.com

IN MÉMORIAM: SAMEDI 25 SEPTEMBRE 2021 L’A.M.N.D.V.D.E.N S’INCLINE UNE NOUVELLE FOIS POUR RENDRE L’HOMMAGE AU CAPORAL-CHEF MAXIME BLASCO DU 7ÈME BATAILLON DE CHASSEURS ALPINS DE VARCES QUI A PERDU LA VIE AU COMBAT LE VENDREDI 24 SEPTEMBRE AU MALI DANS LE CADRE DE L’OPÉRATION .BARKHANE.

25 Septembre 2021 , Rédigé par amndvden

IN MÉMORIAM: SAMEDI 25 SEPTEMBRE 2021 L’A.M.N.D.V.D.E.N S’INCLINE UNE NOUVELLE FOIS POUR RENDRE L’HOMMAGE AU CAPORAL-CHEF MAXIME BLASCO DU 7ÈME BATAILLON DE CHASSEURS ALPINS DE VARCES QUI A PERDU LA VIE AU COMBAT LE VENDREDI 24 SEPTEMBRE AU MALI  DANS LE CADRE DE L’OPÉRATION .BARKHANE.

Conformément à ses statuts l'Association du Mémorial National des Vétérans des Essais Nucléaires soutien l'Armée Française et les Soldats engagés dans les Opérations Extérieures.

L'AMNDVDEN prend connaissance du décès en mission du Caporal-Chef Maxime BLASCO  tué au Mali dans un combat contre un groupe armé terroriste.

Homme d’exception et de courage le Caporal-Chef qui faisait partie des Commandos s’était vu conféré le 18 juin la Médaille Militaire pour la valeur exceptionnelle de ses services.

 

IN MÉMORIAM: SAMEDI 25 SEPTEMBRE 2021 L’A.M.N.D.V.D.E.N S’INCLINE UNE NOUVELLE FOIS POUR RENDRE L’HOMMAGE AU CAPORAL-CHEF MAXIME BLASCO DU 7ÈME BATAILLON DE CHASSEURS ALPINS DE VARCES QUI A PERDU LA VIE AU COMBAT LE VENDREDI 24 SEPTEMBRE AU MALI  DANS LE CADRE DE L’OPÉRATION .BARKHANE.

Le ministère des Armées adresse ses plus vives condoléances à la famille, aux proches et aux frères d’armes du caporal-chef Maxime Blasco, mort pour la France en combattant des terroristes dans le cadre de l’opération Barkhane, le 24 septembre au Mali.

 

"Le caporal-chef Maxime Blasco participait avec son commando à une opération de reconnaissance" dans le sud du Mali, à la frontière avec le Burkina Faso, a précisé vendredi la ministre des Armées, Florence Parly. L'État-major des armées a indiqué que le commando avait été pris à partie par un groupe armé. Le caporal-chef, touché par des tirs, a succombé à ses blessures.

"Le caporal-chef Maxime Blasco participait avec son commando à une opération de reconnaissance" dans le sud du Mali, à la frontière avec le Burkina Faso, a précisé vendredi la ministre des Armées, Florence Parly. L'État-major des armées a indiqué que le commando avait été pris à partie par un groupe armé. Le caporal-chef, touché par des tirs, a succombé à ses blessures.

IN MÉMORIAM: SAMEDI 25 SEPTEMBRE 2021 L’A.M.N.D.V.D.E.N S’INCLINE UNE NOUVELLE FOIS POUR RENDRE L’HOMMAGE AU CAPORAL-CHEF MAXIME BLASCO DU 7ÈME BATAILLON DE CHASSEURS ALPINS DE VARCES QUI A PERDU LA VIE AU COMBAT LE VENDREDI 24 SEPTEMBRE AU MALI  DANS LE CADRE DE L’OPÉRATION .BARKHANE.

Les membres du Conseil d'Administration, les Présidents Départementaux, Présidents Départementaux et Territoriaux d'Outre-Mer et les Adhérents s'inclinent respectueusement aux côtés du Président National, Roland PICAUD, en hommage à ce GRAND SOLDAT mort en service et présentent à sa famille leurs condoléances attristées.

 

 

 

IN MÉMORIAM: SAMEDI 25 SEPTEMBRE 2021 L’A.M.N.D.V.D.E.N S’INCLINE UNE NOUVELLE FOIS POUR RENDRE L’HOMMAGE AU CAPORAL-CHEF MAXIME BLASCO DU 7ÈME BATAILLON DE CHASSEURS ALPINS DE VARCES QUI A PERDU LA VIE AU COMBAT LE VENDREDI 24 SEPTEMBRE AU MALI  DANS LE CADRE DE L’OPÉRATION .BARKHANE.

JOURNAL OUEST France

Qui était le caporal-chef Maxime Blasco, soldat français tué par un groupe terroriste armé au Mali ?

Le caporal-chef Maxime Blasco est mort au combat, vendredi 24 septembre, lors d'une opération au Mali contre un groupe terroriste armé. Décoré de la médaille militaire par Emmanuel Macron en juin dernier, qui était ce tireur d'élite de 34 ans ?

Touché par un terroriste embusqué

Ce caporal-chef du 7e bataillon de chasseurs alpins de Varces, en Isère, a perdu la vie tôt dans la matinée alors qu'il était en « opération de reconnaissance et de harcèlement ».

Il venait de se déployer au sol, avec les membres de son commandos, après la détection d'un groupe armé terroriste par un drone Reaper. Mais ils ont été pris à partie « à courte distance » par les terroristes.

Selon l'état-major des armées, ce soldat français pacsé et père d'un enfant a été « touché par un tireur embusqué, qui a été neutralisé par les commandos ». Très grièvement blessé, il n'a pas survécu. L'affrontement a eu lieu dans le Gourma malien, au Sud-Est du village de N’Daki, dans la région de Gossi, à proximité de la frontière avec le Burkina Faso.

Médaille militaire

Originaire de Grenoble, Maxime Blasco était âgé de 34 ans. Il s'était engagé chez les chasseurs alpins en août 2012. A l'époque, il se distingue par « son excellent état d’esprit et ses compétences », écrit le ministère des Armées sur son site.

Puis il fait ses preuves sur le terrain en République centrafricaine, au Tchad et au Sénégal en tant que tireur de précision. « Sa précision et son sang-froid » lui ont valu de multiples récompenses. Il a reçu la croix de la Valeur militaire avec étoile de bronze à trois reprises pour ses services exceptionnels au sein de l'opération Barkhane.

Maxime Blasco a ensuite été décoré de la croix de la Valeur militaire avec étoile de Vermeil, en juin 2019, après avoir été rapatrié en France avec une blessure au dos et de multiples fractures vertébrales.

Tireur d'élite

Tireur de précision puis tireur d’élite du groupe commando montagne (GCM), il a notamment sauvé la vie d'un pilote d'hélicoptère et d'un chef de bord lors d'une « action de feu d’une rare intensité » dans la nuit du 13 au 14 juin 2019 au Sahel, note le communiqué.

Lors de cette opération, « malgré de graves blessures et la proximité immédiate des ennemis », il n'avait pas hésité à « extraire le pilote ainsi que le chef de bord, blessés et encastrés dans l’aéronef en feu. Il les traine jusqu’à une zone dégagée sur près de cinquante mètres puis, toujours sous le feu ennemi, les arrime par une manœuvre de fortune sur un hélicoptère Tigre venu en renfort avant de s’accrocher par la seule force des bras au train d’atterrissage ».

Emmanuel Macron a appris la mort de ce soldat français avec « une émotion particulièrement vive », a déclaré l'Elysée. Le 18 juin dernier, Maxime Blasco avait reçu la médaille militaire, des mains du président, pour la valeur exceptionnelle de ses services.

 

IN MÉMORIAM: SAMEDI 25 SEPTEMBRE 2021 L’A.M.N.D.V.D.E.N S’INCLINE UNE NOUVELLE FOIS POUR RENDRE L’HOMMAGE AU CAPORAL-CHEF MAXIME BLASCO DU 7ÈME BATAILLON DE CHASSEURS ALPINS DE VARCES QUI A PERDU LA VIE AU COMBAT LE VENDREDI 24 SEPTEMBRE AU MALI  DANS LE CADRE DE L’OPÉRATION .BARKHANE.

MESSAGE DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE,

EMMANUEL MACRON

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article