Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
amndvden.overblog.com

PAGE D'HISTOIRE ET DEVOIR DE MÉMOIRE : 25 AVRIL 1961: "GERBOISE VERTE" DERNIÈRE DES 4 ESSAIS NUCLÉAIRE ATMOSPHÉRIQUES FRANÇAIS EXPLOSAIT À REGGANE AU CENTRE SAHARIEN D’EXPÉRIMENTATION MILITAIRE AU SAHARA ALGÉRIEN.

18 Mai 2021 , Rédigé par amndvden

PAGE D'HISTOIRE ET DEVOIR DE MÉMOIRE : 25 AVRIL 1961: "GERBOISE VERTE" DERNIÈRE DES 4 ESSAIS NUCLÉAIRE ATMOSPHÉRIQUES FRANÇAIS EXPLOSAIT À REGGANE AU CENTRE SAHARIEN D’EXPÉRIMENTATION MILITAIRE AU SAHARA ALGÉRIEN.

En présentant ce reportage, l'Association du Mémorial National des Vétérans des Essais Nucléaires rend hommage à tous les Vétérans du Sahara Algérien

 

PAGE D'HISTOIRE ET DEVOIR DE MÉMOIRE : 25 AVRIL 1961: "GERBOISE VERTE" DERNIÈRE DES 4 ESSAIS NUCLÉAIRE ATMOSPHÉRIQUES FRANÇAIS EXPLOSAIT À REGGANE AU CENTRE SAHARIEN D’EXPÉRIMENTATION MILITAIRE AU SAHARA ALGÉRIEN.

Il y a 60 ans, le 25 Avril 1961 : La 4ème Bombe  Atomique  Française « GERBOISE VERTE» d’une puissance de 5 KT explosait à partir d’un pylône de 106 m à Hamoudia à une cinquantaine de Km au Sud-Ouest de REGGANE.

La tour R1 de Gerboise verte Opération GERBOISE VERTE - Engin R1 - 25-07-1961

La tour R1 de Gerboise verte Opération GERBOISE VERTE - Engin R1 - 25-07-1961

GERBOISE VERTE :

UN ESSAIS NUCLÉAIRE DANS UNE PÉRIODE TROUBLÉE

 

RETOUR 60 ANS EN ARRIÈRE

À la suite immédiate du putsch des Généraux  (ou « putsch d'Alger, 23 avril 1961 », le Gouvernement français ordonnera la détonation du 25 avril 1961 (Gerboise verte) afin que l'engin nucléaire ne puisse tomber dans les mains des généraux putschistes qui l'avaient localisée dans un entrepôt du port d'Alger, la bombe étant rapidement acheminée sur Reggane en 2 CV.

PAGE D'HISTOIRE ET DEVOIR DE MÉMOIRE : 25 AVRIL 1961: "GERBOISE VERTE" DERNIÈRE DES 4 ESSAIS NUCLÉAIRE ATMOSPHÉRIQUES FRANÇAIS EXPLOSAIT À REGGANE AU CENTRE SAHARIEN D’EXPÉRIMENTATION MILITAIRE AU SAHARA ALGÉRIEN.

QUAND LA 2CV CITROËN RENTRE DANS L’HISTOIRE DE LA BOMBE ATOMIQUE

 

Photo tirée de la série Arte "Au service de la France"

Photo tirée de la série Arte "Au service de la France"

Une Citroën 2cv transporteuse du coeur de la bombe nucléaire dans le Sahara Algérien

Lors du "putsch des généraux" en Algérie française en avril 1961, il y avait une bombe nucléaire à Alger, destinée à faire un essai nucléaire.

Le personnel du Commissariat à l'Énergie Atomique (CEA) n'ayant plus confiance dans les militaires; quand en début d'après midi du 24 le tir est fixé pour le lendemain matin, Jean Viard (directeur de l'équipe technique) demande, par prudence, à l'un de ses ingénieurs civil de charger discrètement l’engin R1 (la bombe qui devait dégager une puissance estimée en 6 et 18 kilotonnes) dans sa 2CV (contrairement à la pratique usuelle, de faire transporter le dispositif nucléaire par des hommes de troupes dans un camion militaire) le cœur de matière fissile (soit une bonne dizaine kilos de plutonium dans un container). Cette discrétion ayant pour but ne ne pas laisser aux militaires tous les éléments de la bombe avant le tir. Le transport s'est ensuite effectué en pleine nuit, depuis les installations de Reggane vers la tour à Hamoudia, soit une cinquantaine de kilomètres.

Le 25 avril 1961, alors que le putsch est en train d’échouer, des techniciens décident de procéder au tir, malgré les mauvaises conditions météorologiques, qui pouvaient remettre en cause les résultats scientifiques attendus. Selon Yves Rocard : « On ne prit aucune précaution élémentaire de nature météorologique, ni simplement de nature à assurer le succès des mesures. Ceci pour débarrasser le site de toute bombe atomique et obtenir que la rébellion s’y intéresse moins. » Cette expérience connue sous le nom de "Gerboise verte" (est le 4e essai nucléaire français, après Gerboise bleue, Gerboise blanche et Gerboise rouge.), fut aussi l'occasion de tester la réaction de soldats en condition de guerre nucléaire.


Source COCKPIT

PAGE D'HISTOIRE ET DEVOIR DE MÉMOIRE : 25 AVRIL 1961: "GERBOISE VERTE" DERNIÈRE DES 4 ESSAIS NUCLÉAIRE ATMOSPHÉRIQUES FRANÇAIS EXPLOSAIT À REGGANE AU CENTRE SAHARIEN D’EXPÉRIMENTATION MILITAIRE AU SAHARA ALGÉRIEN.

PAGE D'HISTOIRE

En 1961 et alors que le Général de Gaulle annonce à la France sa décision de laisser s’autodéterminer et donc s’autonomiser le territoire algérien, certains Français installés sur ce département et d’autres s’étant battus pour calmer les mouvements indépendantistes depuis 1954 ne sont pas, mais pas du tout satisfaits.

Les généraux Challe, Jouhand, Salan et Zeller décident dans la nuit du 21 avril 1961 de s’emparer du gouvernement général d’Alger, de l’aéroport et de la radio avec l’aide du 1er régiment de parachutistes.

Cet évènement, qui sera plus tard connu comme le putsch des généraux, est désamorcé en quelques jours, mais à Paris, les services secrets s’affolent : ces cadres de l’armée sont au courant de l’emplacement de la bombe gerboise verte, et pourraient s’en servir pour faire chanter de gouvernement français et réussir leur coup d’État.

Des agents se dépêchent donc d’aller chercher la gerboise dans un entrepôt du port d’Alger, et avancent la date prévue pour la réalisation de l’essai.

Pour rester discrets, ils décident d’aller jusqu’à Reggane en civil, et c’est ainsi que nait la légende urbaine racontant que les services français acheminent la bombe en pleine nuit jusqu’au milieu du désert en 2 CV ! Plus tard et avec des témoignages, on réalise que les 1500 kilomètres de pistes ont bien été parcourus en catastrophe la nuit du 21 avril avec une résistante petite Deudeuche, mais que celle-ci ne transportait que la charge de plutonium…

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Super article :)
Répondre