Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
amndvden.overblog.com

L’ASSOCIATION DU MÉMORIAL NATIONAL DES VÉTÉRANS DES ESSAIS NUCLÉAIRES RECONNUE PAR MADAME LA GÉNÉRALE DE DIVISION DE L’ARMÉE DE L’AIR, VÉRONIQUE BATUT, SECRÉTAIRE GÉNÉRALE DU CONSEIL SUPÉRIEUR DE LA RÉSERVE MILITAIRE (CSRM) ET DE LA GARDE NATIONALE, POUR LE DYNAMISME DE SES ACTIONS ET DU LIEN QU’ELLE ENTRETIENT ENTRE LES VÉTÉRANS ET LA JEUNE GÉNÉRATION.

15 Mai 2021 , Rédigé par amndvden

Le 1er septembre 2018, Véronique BATUT est nommée général de brigade aérienne et affectée au poste d’officier général nucléaire et sécurité (OGNS), chargée des affaires nucléaires, de la sécurité aérienne et de la navigabilité à l’état-major de l’armée de l’air à Paris.

Le 1er septembre 2018, Véronique BATUT est nommée général de brigade aérienne et affectée au poste d’officier général nucléaire et sécurité (OGNS), chargée des affaires nucléaires, de la sécurité aérienne et de la navigabilité à l’état-major de l’armée de l’air à Paris.

Une belle reconnaissance qui a été notifiée par email au Président National, Roland PICAUD le 2 avril 2021 par le Conseiller réserve du Conseil Supérieur de la Réserve Militaire (CSRM), MC Philippe CAYRON

                                                                                 MESSAGE

 

Monsieur le Président

 Nous avons bien reçu votre rapport pour 2020, la Générale vous en remercie et a bien noté le dynamisme de vos actions et le lien que vous entretenez entre les vétérans et la jeune génération.

Bonnes fêtes de Pâques

 MC P CAYRON

Conseiller réserve du Conseil Supérieur de la Réserve Militaire (CSRM)

 

L’ASSOCIATION DU MÉMORIAL NATIONAL DES VÉTÉRANS DES ESSAIS NUCLÉAIRES RECONNUE PAR MADAME LA GÉNÉRALE DE DIVISION DE L’ARMÉE DE L’AIR, VÉRONIQUE BATUT, SECRÉTAIRE GÉNÉRALE DU CONSEIL SUPÉRIEUR DE LA RÉSERVE MILITAIRE (CSRM) ET DE LA GARDE NATIONALE, POUR LE DYNAMISME DE SES ACTIONS ET DU LIEN QU’ELLE ENTRETIENT ENTRE LES VÉTÉRANS ET LA JEUNE GÉNÉRATION.

L’Association du Mémorial National des Vétérans des Essais Nucléaires est la seule Association de Vétérans à s’être vue décerner le Label  Qualité « Partenaire de la Réserve Citoyenne de Défense et de Sécurité »

 

                                                POUR MÉMOIRE

Le premier Label a été délivré par Monsieur le Ministre de la Défense, Jean-Yves LE DRIAN

Et le renouvellement a été délivré par Madame la Ministre Florence PARLY le 29 novembre 2018 (Parution au JORF n°0283 texte n° 6 le 7 décembre 2018)

Arrêté du 29 novembre 2018 portant attribution de la qualité de partenaire de la réserve citoyenne de défense et de sécurité 

NOR: ARMM1832850A

ELI: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2018/11/29/ARMM1832850A/jo/texte


Par arrêté de la ministre des armées en date du 29 novembre 2018, la qualité de « partenaire de la réserve citoyenne de défense et de sécurité » est renouvelée, pour une durée de trois ans, à l'Association du mémorial national des vétérans des essais nucléaires (AMDVDEN) dont le siège social est situé au 7, rue Saint-Polycarpe, 69001 Lyon.

 

 

L’ASSOCIATION DU MÉMORIAL NATIONAL DES VÉTÉRANS DES ESSAIS NUCLÉAIRES RECONNUE PAR MADAME LA GÉNÉRALE DE DIVISION DE L’ARMÉE DE L’AIR, VÉRONIQUE BATUT, SECRÉTAIRE GÉNÉRALE DU CONSEIL SUPÉRIEUR DE LA RÉSERVE MILITAIRE (CSRM) ET DE LA GARDE NATIONALE, POUR LE DYNAMISME DE SES ACTIONS ET DU LIEN QU’ELLE ENTRETIENT ENTRE LES VÉTÉRANS ET LA JEUNE GÉNÉRATION.

                                                                   CHARTE

Cette dernière signée avec le Ministère et composée de 6 Articles qui régissent le rôle de l’Association du Mémorial National des Vétérans des Essais Nucléaires dans le cadre du soutien de cette dernière dans la politique de la Réserve Citoyenne.

Article 1 : soutenir la politique de la réserve citoyenne telle qu'elle est définie par a loi n°29- 894 du 22 octobre 1999 portant organisation de la réserve militaire et du service de la défense nationale, modifiée par la loi n°2006-449 du 18 avril 2006 ;

 Article 2 : Mener, à son initiative ou en liaison avec les autorités militaires, des actions de promotion de la défense nationale et de diffusion de l'esprit de défense, en particulier auprès des jeunes Françaises et Français ;

 Article 3 : Proposer des actions agrées ou participer à des activités définies visant à renforcer le lien entre la nation et ses forces armées 1 ;

 Article 4 : inscrire son action dans le cadre des directives sur la réserve citoyenne publiées par (l'administration centrale, les états-majors, les directions ou la délégation aux réserves de l'association candidate) ;

 Article 5 : susciter le volontariat de ses membres pour servir à titre individuel dans la réserve militaire ;

 Article 6 : adresser au terme de chaque année au secrétariat général du Conseil supérieur de la réserve militaire, le bilan des actions citoyennes conduites par l'association ou auxquelles elle aura activement participé, ainsi que les prévisions d'activités pour l'année suivante ;

Pour l’obtention du Label, chaque année, le Président National établit un rapport annuel circonstancié qui présente les actions de l’’Association du Mémorial National des Vétérans des Essais Nucléaires qui apporte son soutien aux Forces Armées.

Le but de l’association n’est pas la dénonciation de l’État vis-à-vis des essais nucléaires . Les objectifs de l’AMNDVDEN sont le Devoir de Mémoire et rapprocher la jeunesse aux valeurs Républicaines et patriotiques.

Également, elle souhaite encourager la jeunesse à être fière de nos armées et ainsi de susciter des vocations pour rejoindre les différents corps d’armée et accéder aux différentes filières qui sont proposées.

PROMUE GÉNÉRAL DE DIVISION AÉRIENNE LE 1ER JANVIER 2021, VÉRONIQUE BATUT EST OFFICIER DE LA LÉGION D'HONNEUR, OFFICIER DE L'ORDRE NATIONAL DU MÉRITE ET TITULAIRE DE LA MÉDAILLE DE L'AÉRONAUTIQUE

 

L’ASSOCIATION DU MÉMORIAL NATIONAL DES VÉTÉRANS DES ESSAIS NUCLÉAIRES RECONNUE PAR MADAME LA GÉNÉRALE DE DIVISION DE L’ARMÉE DE L’AIR, VÉRONIQUE BATUT, SECRÉTAIRE GÉNÉRALE DU CONSEIL SUPÉRIEUR DE LA RÉSERVE MILITAIRE (CSRM) ET DE LA GARDE NATIONALE, POUR LE DYNAMISME DE SES ACTIONS ET DU LIEN QU’ELLE ENTRETIENT ENTRE LES VÉTÉRANS ET LA JEUNE GÉNÉRATION.

                                                                              BIOGRAPHIE

La secrétaire générale

 

Après avoir occupé alternativement des responsabilités opérationnelles dans les domaines du renseignement, de l’aviation de reconnaissance, et du soutien aux opérations, des responsabilités en administration centrale dans les domaines capacitaire, budgétaire, des programmes d’armement, de la sécurité nucléaire et de la sécurité aérienne, ainsi que des responsabilités de niveau ministériel tant sur le plan national qu’au titre de programmes internationaux, le général de division aérienne Véronique BATUT est la secrétaire générale de la Garde nationale.

Étudiante en classe préparatoire au lycée Pierre de Fermat à Toulouse, Véronique BATUT prépare et obtient le concours d’entrée à l’École de l’air en 1986 et rejoint le corps des officiers mécaniciens de l’air.

Sa première affectation, en 1989, l’amène sur la base aérienne d’Orléans-Bricy où elle exerce en qualité de chef des services techniques de l’escadron de guerre électronique. En 1991, elle est nommée commandant en second de l’escadron et chef de l’équipe technique du Polygone de guerre électronique sur la base aérienne de Nancy-Ochey. Dans le cadre de l’enseignement militaire supérieur scientifique et technique, elle intègre l’École nationale supérieure de techniques avancées (ENSTA) en 1994, et obtient le diplôme d’ingénieur spécialisé en analyse de systèmes et recherche opérationnelle. En 1996, à l’issue de sa scolarité, elle rejoint l’École de l’air de Salon-de-Provence en qualité de professeur d’automatique. En 1998, elle est nommée chef du département analyse de systèmes puis, en 1999, officier supérieur adjoint enseignement scientifique. En 2000, elle rejoint le bureau des systèmes d’armes de l’état-major de l’armée de l’air à Paris, au poste de chef de la section moyens de renseignement électronique.

Après une évolution au sein du monde de la guerre électronique, elle intègre, en 2003, la 11e promotion du Collège interarmées de défense puis, un an plus tard, elle prend le commandement de l’escadron de soutien technique spécialisé de la base aérienne de Reims où elle assure la maintenance des avions de reconnaissance et la mise en place des communications sécurisées nécessaires pour l’interopérabilité sur les théâtres d’opération. En 2006, après cette affectation opérationnelle, elle rejoint à nouveau l’administration centrale à l’état-major de l’armée de l’air en qualité de chef de la division études générales, bureau finances budget où elle est chargée d’évaluer les coûts des projets de coopération et de partenariats internationaux où elle s’impliquera notamment en qualité de directeur financier de l’école de chasse franco-belge. En 2008, elle est affectée en qualité de chef du bureau logistique-technique à l’inspection générale des armées-air, où elle mènera plusieurs études relatives notamment à la révision générale des politiques publiques et produira plusieurs rapports sur les drones et sur les partenariats État-industrie dans le maintien en condition opérationnelle aéronautique à l’étranger.

En 2011, elle rejoint à nouveau la sphère opérationnelle et prend le commandement de la base aérienne 106, Capitaine Michel Croci, de Bordeaux-Mérignac où elle apporte un soutien opérationnel dans le cadre de l’opération Serval au Mali en faisant déployer plusieurs unités stationnées sur sa base, notamment les commandos parachutistes de l’air et le groupement d’appui aérien en opération.

En 2013, après son temps de commandement en unité, elle rejoint à nouveau l’administration centrale et est affectée en qualité d’adjoint à la section S3 de la division plan programmes évaluation de l’état-major des armées à Paris où elle s’attache à consolider l’organisation du contrôle interne budgétaire du programme préparation et emploi des forces. Un an plus tard, elle est nommée superviseur au centre d’audit des armées où elle réalise des audits portant sur l’ensemble des entités relevant du chef d’état-major des armées et ciblant l’intégralité des fonctions et métiers (ressources humaines, performance financière, maintien en condition opérationnelle des matériels et organisation des unités). En 2016, elle est nommée adjoint au chef de la division contrôle et audit des armées et directeur adjoint de l’audit interne des armées, poste où elle mettra en place des partenariats avec les grandes directions d’audit externes et notamment la Société nationale des chemins de fer français.

Le 1er septembre 2018, Véronique BATUT est nommée général de brigade aérienne et affectée au poste d’officier général nucléaire et sécurité (OGNS), chargée des affaires nucléaires, de la sécurité aérienne et de la navigabilité à l’état-major de l’armée de l’air à Paris.

Le 1er août 2020, elle est nommée secrétaire générale de la garde nationale et secrétaire générale du Conseil supérieur de la réserve militaire.

Promue Général de division aérienne le 1er janvier 2021, Véronique BATUT est officier de la Légion d’honneur, officier de l’Ordre national du Mérite et titulaire de la médaille de l’aéronautique.

L’ASSOCIATION DU MÉMORIAL NATIONAL DES VÉTÉRANS DES ESSAIS NUCLÉAIRES RECONNUE PAR MADAME LA GÉNÉRALE DE DIVISION DE L’ARMÉE DE L’AIR, VÉRONIQUE BATUT, SECRÉTAIRE GÉNÉRALE DU CONSEIL SUPÉRIEUR DE LA RÉSERVE MILITAIRE (CSRM) ET DE LA GARDE NATIONALE, POUR LE DYNAMISME DE SES ACTIONS ET DU LIEN QU’ELLE ENTRETIENT ENTRE LES VÉTÉRANS ET LA JEUNE GÉNÉRATION.
Interview du général de brigade aérienne Véronique BATUT, Secrétaire générale de la Garde nationale et du Conseil Supérieur de la Réserve Militaire (CSRM)

Depuis 2020, vous êtes Secrétaire Générale de la garde nationale et du Conseil supérieur de la réserve militaire. Expliquez-nous…

La Garde nationale a été créée en 2016 en réponse aux attentats de novembre 2015 et de juillet 2016.
Elle rassemble désormais plus de 77 000 réservistes opérationnels des Armées, directions et services, de la Gendarmerie nationale et de la Police nationale. Près de 6 500 femmes et hommes sont employés quotidiennement et participent activement à la sécurité et à la défense des Français.

La Garde nationale répond à trois objectifs :

  • Répondre aux besoins des forces armées et de sécurité intérieure;
  • Répondre à la soif d’engagement notamment de la jeunesse;
  • Favoriser la cohésion nationale et développer l’esprit de résilience.

La Garde nationale finit sa montée en puissance, elle est un élément clef de la Nation, une structure fédératrice, une dynamique qui englobe les réserves de chaque force, un label.

Il est important d’inscrire la Garde nationale dans la durée, de communiquer davantage pour continuer à la faire connaitre, de valoriser l’engagement des réservistes et de leurs employeurs pour témoigner de cette conviction citoyenne à servir son pays.

Il est nécessaire de continuer à s’adapter à l’heure actuelle afin de faire face aux menaces.

Il faut également penser à la Garde nationale de demain.

Aujourd’hui, les jeunes de 20-40 ans n’hésitent pas à changer de domaine d’activité professionnelle contrairement à une époque où nombreux étaient les jeunes qui, recrutés en sortant de l’école, se voyaient construire leur carrière au sein d’une seule et même structure. C’est une évolution de notre société à prendre en compte.

Développer et valoriser l’engagement collectif est absolument nécessaire. Plusieurs mesures d’attractivité ont été créées en faveur des réservistes afin de favoriser leur engagement et l’accompagnement de leur employeur… Il convient maintenant de diffuser sur les territoires et notamment d’aider les réservistes à être eux-mêmes ambassadeur de cet engagement.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article