Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
amndvden.overblog.com

DEVOIR DE MÉMOIRE: IL Y A 56 ANS LE 04 OCTOBRE 1966 À 11 HEURES : LA BOMBE ATOMIQUE FRANÇAISE « SIRIUS » EXPLOSAIT À DINDON SUR L’ATOLL DE MURUROA

9 Janvier 2022 , Rédigé par amndvden

Photo: Présentant l'explosion de la Bombe Atomique "Sirius". La bombe était disposée sur une barge ancrée dans le lagon à quelques centaines de mètres face aux Postes d’enregistrement avancés

Photo: Présentant l'explosion de la Bombe Atomique "Sirius". La bombe était disposée sur une barge ancrée dans le lagon à quelques centaines de mètres face aux Postes d’enregistrement avancés

le mardi 04 octobre 1966 la Bombe atomique "SIRIUS" qui était le 23ème essais nucléaire sur Barge placée à 10 mètre de hauteur explosait sur le secteur ‘’DINDON’’ de Mururoa à 11 h 00 avec une énergie de 205 KT.

DINDON

DINDON

UNE BOMBE ATOMIQUE DONT LE NOM EST ISSU DE LA CONSTELLATION DU GRAND CHIEN.

 

Sirius, également appelée Alpha Canis Majoris (α Canis Majoris/α CMa) par la désignation de Bayer, est l’étoile principale de la Constellation du Grand Chien.

Vue de la Terre, Sirius est l’étoile la plus brillante du ciel après le Soleil, dépassant Canopus et Arcturus. Elle fait partie de la catégorie des étoiles blanches (selon la classification du catalogue de l'astronome Pietro Angelo Secchi).

DEVOIR DE MÉMOIRE: IL Y A 56 ANS LE 04 OCTOBRE 1966 À 11 HEURES : LA BOMBE ATOMIQUE FRANÇAISE « SIRIUS » EXPLOSAIT À DINDON SUR L’ATOLL DE  MURUROA

Du fait de sa déclinaison, Sirius n'est jamais très élevée au-dessus de l'horizon depuis les latitudes tempérées de l’hémisphère nord. L'extinction atmosphérique atténue son éclat comparativement à Arcturus (Canopus étant, elle, invisible depuis ces latitudes).

Du fait de sa proximité et de son éclat, Sirius est une des étoiles les plus étudiées des astronomes et fut l'objet de plusieurs « premières », notamment la détection de son mouvement propre et de sa vitesse radiale.

DEVOIR DE MÉMOIRE: IL Y A 56 ANS LE 04 OCTOBRE 1966 À 11 HEURES : LA BOMBE ATOMIQUE FRANÇAISE « SIRIUS » EXPLOSAIT À DINDON SUR L’ATOLL DE  MURUROA

SIRIUS APPELÉE TAURUA'A FAU PAPA EN POLYNÉSIE FRANÇAISE

En Polynésie (Iles de la Société), Sirius était appelée Tauru'a fau papa (Festivité des premiers grands chefs), Ta'urua e hiti i te tara te feiai (Festivité qui s’élève avec prières et cérémonies religieuses), ou encore Ta’urua nui te amo aha (Grande festivité porteuse de corde tressée).

Avec sa déclinaison de -16°42', Sirius était et est encore, l'étoile zénithale de Raiatea et, dans une moindre mesure, celle de Tahiti.

Le marae de Taputapuatea, centre névralgique de l'ancien culte polynésien, se situe quant à lui à la latitude 16°5' sud.

Sirius, étoile la plus brillante du ciel et passant au zénith du lieu de culte le plus révéré de tout le triangle polynésien, était donc un repère fondamental de la navigation aux étoiles en ce temps

’SIRIUS’’  Le Champignon s'élevant jusqu'à la Stratosphère

’SIRIUS’’ Le Champignon s'élevant jusqu'à la Stratosphère

L’énergie libérée par l’explosion d’une bombe se mesure en kilotonnes (1 kt = 1000 tonnes) de TNT. L’énergie libérée par la bombe d’Hiroshima est évaluée à 15 kilotonnes. Les explosions thermonucléaires se comptent souvent en mégatonnes (Mt), soit 1 million de tonnes de TNT.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article