Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
amndvden.overblog.com

IL Y A 38 ANS LE 25 AVRIL 1983 : LA 136 ÈME BOMBE ATOMIQUE FRANÇAISE « AUTOMEDON» EXPLOSAIT À 17 H 33 SUR L’ATOLL DE MURUROA

24 Avril 2021 , Rédigé par amndvden

IL Y A 38 ANS LE 25 AVRIL 1983 : LA 136 ÈME BOMBE ATOMIQUE FRANÇAISE « AUTOMEDON» EXPLOSAIT À 17 H 33  SUR L’ATOLL DE MURUROA

Il y a 38 ans et plus précisément le lundi 25 avril 1983 la Bombe atomique "AUTOMEDON" qui était le 136ème essais nucléaire sous-terrain explosait à Mururoa.

IL Y A 38 ANS LE 25 AVRIL 1983 : LA 136 ÈME BOMBE ATOMIQUE FRANÇAISE « AUTOMEDON» EXPLOSAIT À 17 H 33  SUR L’ATOLL DE MURUROA

UNE BOMBE ATOMIQUE DONT LE NOM EST AUSSI ISSU DE LA MYTHOLOGIE GRECQUE.

 

Achille jouant de la lyre (d'après une peinture murale de Pompéi).

Achille jouant de la lyre (d'après une peinture murale de Pompéi).

ACHILLE

Achille est un personnage de la mythologie Grecque. C’est le plus célèbre des héros Grecs, né de la néréide Thétis, déesse de la mer et de Pélée, roi de la Phthie ; petit canton thessalien ; habité par le peuple des Myrmidons.

Son grand-père, Eaque, était fils de Zeus. Les mythes qui lui sont attachés ont été parmi les plus populaires de la Grèce et de ceux que la poésie et l’art ont le plus célébrées. On sait la place que la geste archilléenne occupe dans les poèmes d’Homère : l’Iliade tout entière est consacrée à chanter la colère d’Achille et ses exploits sous les murs de Troie.

Achille, blessé dans son orgueil par Agamemnon, généralissime des Grecs, qui lui a enlevé sa captive Briséïs, se retire dans sa tente et par l’intercession de la mère obtient de Zeux que les Grecs soient battus par les Troyens. Repoussés jusqu’à leur camp ; les Grecs font en vain appel à son bras implacable dans son ressentiment, il les abandonne à leur détresse, jusqu’au jour ou, vaincu par les supplications de son ami Patrocle, il consent à lui prêter ses armes et lui permet d’aller au secours des Grecs et d’Agamemnon.

Patrocle est tué par Hector. Aussitôt la haine d’Achille change d’objet. Dans le désespoir ou le plonge la mort de son compagnon d’enfance, il oublie l’outrage qu’il a reçu d’Agamemnon pour ne plus songer qu’à se venger du meurtrier de Patrocle.

Revêtu d’une nouvelle armure forgée par Hephaïtos, il s’élance au combat, rétablit la fortune des Grecs et fait un épouvantable carnage. Rien n’arrête sa fureur, tandis qu’il parcourt la plaine à la recherche d’Hector. Il aperçoit enfin, seul en avant des remparts, le poursuit, l’atteint et le tue.

 

 

Achille à Scyros. Le héros s'empare des armes qu'Ulysse a apportées. Bas-relief du sarcophage d'Achille. Musée du Louvre.

Achille à Scyros. Le héros s'empare des armes qu'Ulysse a apportées. Bas-relief du sarcophage d'Achille. Musée du Louvre.

Sa vengeance n’est pas encore assouvie. Il attache le corps à son char et le traîne autour de Troie dans la poussière. Il se calme enfin, touché par les larmes du vieux Priam, père d’Hector, et rend le cadavre de son ennemi.

Tel que le montre l’Iliade, Achille est le type du héros Grec. Il est fort, agilre, brave, bouillant et fier. C’est une nature simple, qui s’abandonne à toute la vivacité de ses sentiments et de ses passions.

Lorsque son orgueil est blessé, sa rage ne connaît point de bornes. Ses amitiés sont violentes comme ses haines, ses désespoirs terribles comme ses colères. Quand il apprend la mort de Patrocle, il se roule par terre comme un enfant en jetant des cris affreux. Il insulte comme un fou le cadavre d’Hector. Puis, en présence de Priam, il s’attendrit doucement au souvenir de son vieux père et pleure avec son ennemi.

L’Odyssée (ch.XXIV v 36) achève de nous donner l’état des traditions homériques sur Achille. Le héros est tué par une flèche lancée par Pâris et dirigée par Apollon. Les Grecs lui font de magnifiques funérailles, auxquelles prennent par les dieux de l’Olympe, ainsi que les Néréides et les muses. Ulysse le rencontre en enfers où il s’entretient de sa gloire passée avec les ombres des héros morts comme lui devant Troie.

Priam demandant à Achille le corps de son fils. Peinture d'Alexander IVANOV ( © Tretyakov Gallery, Moscow)

Priam demandant à Achille le corps de son fils. Peinture d'Alexander IVANOV ( © Tretyakov Gallery, Moscow)

PYRRHUS (NÉOPTOLÈME)

Pyrrhus ou Néoptolème (personnage de la mythologie grecque), fils d’Achille et de Deidamia, fille de Lycomède, élevé à Scyros auprès de son grand-père.

Le devin Hélénus ayant déclaré qu’on ne prendrait Troie qu’avec le concours de Néoptolème et de Philoctète, Ulysse vint le chercher et lui remit les armes de son père. Beau, brave, éloquent, il tua Eurypyle, fils de Télèphe.

Plus tard, on contait que de joie de ce succès il aurait inventé la danse des armes qu’on dénomma pyrrhique. Il alla avec Ulysse chercher Lemnos Vivctète, s’enferma dans le Cheval de bois, se rembarqua avec son butin sans avoir été blessé et épousa au retour Hermione, fille de Ménélas.

La construction du Cheval de Troie, par Giadomenico Tiepolo.

La construction du Cheval de Troie, par Giadomenico Tiepolo.

Sa légende se grossit après les épopées homériques de traits nouveaux rapportés par Virgile, d’après Arctinos, il tua Polites, fils de Priam. Puis le vieux Roi lui-même, sur l’autel de Zeus, immola Polyxène sur la tombe de son père Achille, précipité du haut d’une tour Astyanax, fils d’Hectore et d’Andromaque ; celle-ci lui échut dans le tirage au sort des captifs et en eut quatre fils : Molossus, Piclus, Pergamus (Paus, I, II) et Amphialus.

La mort de Priam

La mort de Priam

Cette version ne s’accorde pas bien avec celle de son mariage avec Hermione, qu’on la lui ait envoyée à Phthia (Od, IV, 6) ou qu’il soit allé la réclamer à Sparte après ses fiançailles avec Oreste.

Peu après le mariage, Néoptolème fut tué par Oreste ; le récit classique le fait tomber à Delphes au pied de l’autel, mais certains reportent la scène à Phthia, d’autres attribuent le meurtre à un prêtre ou même à un ordre de la Pythie exécuté par les Delphiens.

On montrait son tombeau dans l’enclos sacré et on lui avait voué une fête annuelle.

 Le théâtre de Delphes. Source : The World factboo

Le théâtre de Delphes. Source : The World factboo

SOURCE: IMAGO  MUNDI

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article