Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
amndvden.overblog.com

ESSAIS NUCLÉAIRES ATMOSPHÉRIQUES : LUNETTES ANTI-FLASH NUCLÉAIRES ROD 88, UTILISÉES POUR LES ESSAIS NUCLÉAIRES DU SAHARA ALGÉRIEN (1960-1961) ET EN POLYNÉSIE FRANÇAISE (1966-1974) AFIN DE SE PRÉMUNIR DES BRÛLURES RÉTINIENNE PROVOQUÉES PAR LE FLASH LUMINEUX LORS DES ESSAIS NUCLÉAIRES ATMOSPHÉRIQUES.

14 Février 2021 , Rédigé par amndvden

ESSAIS NUCLÉAIRES ATMOSPHÉRIQUES : LUNETTES ANTI-FLASH NUCLÉAIRES ROD 88, UTILISÉES POUR LES ESSAIS NUCLÉAIRES DU SAHARA ALGÉRIEN (1960-1961) ET EN POLYNÉSIE FRANÇAISE (1966-1974) AFIN DE SE PRÉMUNIR DES BRÛLURES RÉTINIENNE PROVOQUÉES PAR LE FLASH LUMINEUX LORS DES ESSAIS NUCLÉAIRES ATMOSPHÉRIQUES.
Afin d’éviter des dommages irréversibles pouvant affecter la rétine de l’œil (retinal scarring), les militaires et civils qui participaient aux expérimentations nucléaires atmosphériques au Sahara Algérien comme en Polynésie Française devaient se retourner et se cacher les yeux le temps de l’explosion alors que d’autres étaient dotés de lunettes anti-flash afin de se prémunir de brûlure rétinienne provoquée par le flash lumineux lorsqu’ils regardaient l’explosion.
ESSAIS NUCLÉAIRES ATMOSPHÉRIQUES : LUNETTES ANTI-FLASH NUCLÉAIRES ROD 88, UTILISÉES POUR LES ESSAIS NUCLÉAIRES DU SAHARA ALGÉRIEN (1960-1961) ET EN POLYNÉSIE FRANÇAISE (1966-1974) AFIN DE SE PRÉMUNIR DES BRÛLURES RÉTINIENNE PROVOQUÉES PAR LE FLASH LUMINEUX LORS DES ESSAIS NUCLÉAIRES ATMOSPHÉRIQUES.

Que de souvenirs pour le Président National de l'AMNDVDEN, Roland PICAUD, lorsqu'il se trouvait à Mururoa en 1974 lors de la dernière campagne d'Essais Nucléaires Atmosphériques.

ESSAIS NUCLÉAIRES ATMOSPHÉRIQUES : LUNETTES ANTI-FLASH NUCLÉAIRES ROD 88, UTILISÉES POUR LES ESSAIS NUCLÉAIRES DU SAHARA ALGÉRIEN (1960-1961) ET EN POLYNÉSIE FRANÇAISE (1966-1974) AFIN DE SE PRÉMUNIR DES BRÛLURES RÉTINIENNE PROVOQUÉES PAR LE FLASH LUMINEUX LORS DES ESSAIS NUCLÉAIRES ATMOSPHÉRIQUES.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article