Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
amndvden.overblog.com

DEVOIR DE MÉMOIRE/REPORTAGE EXCLUSIF : TÉMOIGNAGE DE JEAN REBIFFÉ VÉTÉRAN DES ESSAIS NUCLÉAIRES DU SAHARA ALGÉRIEN, QUI A PARTICIPÉ À LA MISE EN PLACE DANS LA TOUR DE LA 1ÈRE BOMBE ATOMIQUE FRANÇAISE « GERBOISE BLEUE ».

11 Février 2022 , Rédigé par amndvden

DEVOIR DE MÉMOIRE/REPORTAGE EXCLUSIF : TÉMOIGNAGE DE JEAN REBIFFÉ VÉTÉRAN DES ESSAIS NUCLÉAIRES DU SAHARA ALGÉRIEN, QUI A PARTICIPÉ À LA MISE EN PLACE DANS LA TOUR DE LA 1ÈRE BOMBE ATOMIQUE FRANÇAISE « GERBOISE BLEUE ».

Mesdames, Messieurs

L’Association du Mémorial National des Vétérans des Essais Nucléaires présente dans le cadre du Devoir de Mémoire les témoignages de Vétérans des Essais Nucléaires qui ont participé aux Campagnes d’Essais dans le Sahara Algérien ou dans le Pacifique, voir les deux, présente aujourd’hui un reportage exclusif de Jean REBIFFÉ (Adhérent à l’AMNDVDEN) qui a exercé au sein du Commissariat à l’Énergie Atomique et qui grâce à cette présentation va permettre de vous faire revivre la 1ère Expérimentation Française : GERBOISE BLEUE.

D’autre part l’Association du Mémorial National des Vétérans des Essais Nucléaires est honorée de compter parmi ses membres l’homme qui a été au plus prêt de la 1ère Bombe Atomique Française et qui a reçu les félicitations Ministérielles.

PRÉSENTATION

Jean REBIFFÉ 

Chevalier de la Légion d'Honneur

Chevalier de l’Ordre National du Mérite

Ingénieur Conservatoire National des Arts et Métiers- ICG- et Institut des Hautes Études de Défense Nationale

Maire Honoraire

Conciliateur de Justice Honoraire

Assesseur Commission d’Indemnisation des Victimes d’Infractions (CIVI)

Président d’Honneur Société Française d’Énergie Nucléaire Bourgogne

Président du comité Nord et Ouest-Côte d’Or de la Société Française des Membres de la Légion d’Honneur

 

DEVOIR DE MÉMOIRE/REPORTAGE EXCLUSIF : TÉMOIGNAGE DE JEAN REBIFFÉ VÉTÉRAN DES ESSAIS NUCLÉAIRES DU SAHARA ALGÉRIEN, QUI A PARTICIPÉ À LA MISE EN PLACE DANS LA TOUR DE LA 1ÈRE BOMBE ATOMIQUE FRANÇAISE « GERBOISE BLEUE ».

SON PARCOURS AU COMMISSARIAT À L’ÉNERGIE ATOMIQUE

Entré le 1er Mars 1955 au Fort de Chatillon -très orienté Sureté nucléaire et radioprotection : Jean REBIFFÉ est nommé Chef SPR CVA et B3-Assistant sureté DIR Valduc -Assistant du Directeur/Direction des Applications Militaire en cas d'accident d'armes-Inspecteur des Installations Atomiques auprès du Haut-Commissaire Jean TEILLAC.

 

 Le physicien Jean TEILLAC (1920-1994). Chercheur à l’Institut du Radium, il passa sa thèse de doctorat en physique nucléaire sous la direction d’ Irène JOLIOT-CURIE. Successeur de Frédéric JOLIOT-CURIE, il dirigea de 1958 à 1976 la section Physique-Chimie de l’Institut Curie et devint professeur à la faculté des sciences de Paris. Il fut parallèlement directeur de l’Institut du radium dès 1959, ainsi que de l’Institut de physique nucléaire d’Orsay de 1959 à 1970. En 1970, l’Institut du radium et la Fondation Curie fusionnèrent pour donner naissance à l’Institut Curie. Il fonda en 1971 l’Institut national de physique nucléaire et de physique des particules du CNRS, qu’il dirigea jusqu’en 1975. Il devint alors haut-commissaire à l’énergie atomique, CEA, de 1975 à 1993.

Le physicien Jean TEILLAC (1920-1994). Chercheur à l’Institut du Radium, il passa sa thèse de doctorat en physique nucléaire sous la direction d’ Irène JOLIOT-CURIE. Successeur de Frédéric JOLIOT-CURIE, il dirigea de 1958 à 1976 la section Physique-Chimie de l’Institut Curie et devint professeur à la faculté des sciences de Paris. Il fut parallèlement directeur de l’Institut du radium dès 1959, ainsi que de l’Institut de physique nucléaire d’Orsay de 1959 à 1970. En 1970, l’Institut du radium et la Fondation Curie fusionnèrent pour donner naissance à l’Institut Curie. Il fonda en 1971 l’Institut national de physique nucléaire et de physique des particules du CNRS, qu’il dirigea jusqu’en 1975. Il devint alors haut-commissaire à l’énergie atomique, CEA, de 1975 à 1993.

Il est à relever que Jean REBIFFÉ a été muté du Commissariat à l’Énergie Atomique Civil à la Direction des Applications Militaires dès sa création. Comme il aime à le déclarer « -J’ai la DAM dans les tripes ! ».

Il a ainsi fait partie de la première équipe du démarrage de B3 et ensuite de celle de Valduc.

Atelier B3?-Michel Rapin- Atelier B3?- Atelier B3?-Michel Manet  M -Ferry-P Lanaud –Jean-Claude Trestini-Jean Rebiffé- M Distinguin °PLO :Population Laborieuses des Oasis

Atelier B3?-Michel Rapin- Atelier B3?- Atelier B3?-Michel Manet M -Ferry-P Lanaud –Jean-Claude Trestini-Jean Rebiffé- M Distinguin °PLO :Population Laborieuses des Oasis

A gerboise bleue il était de l'équipe de mise en place et de l'armement de l'engin en haut de la tour de tir. Il sont  restés à deux pour contrôler le bon fonctionnement des mécanismes  avant tir.

Après retour à Hamoudia et déclenchement il était chargé de la sécurité radiologique de la première équipe de retour sur le champ de tir en véhicule étanche. Objectif : récupération des mesures.

Que de souvenirs. Ils se sont succédés ainsi une grande partie de sa carrière y compris dans certaines fonctions particulières au pacifique.

Une des possibilités fut qu’il soit nommé Chef du SMSR.

La Tour de Gerboise Bleue

La Tour de Gerboise Bleue

DEVOIR DE MÉMOIRE/REPORTAGE EXCLUSIF : TÉMOIGNAGE DE JEAN REBIFFÉ VÉTÉRAN DES ESSAIS NUCLÉAIRES DU SAHARA ALGÉRIEN, QUI A PARTICIPÉ À LA MISE EN PLACE DANS LA TOUR DE LA 1ÈRE BOMBE ATOMIQUE FRANÇAISE « GERBOISE BLEUE ».
Plan REGGANE

Plan REGGANE

FOCUS SUR SON VÉCU

 

Mes Journées des 12 et 13 Février 1960

Gerboises Bleue

 

Reggane Tanezrouft, base vie.

Depuis plusieurs jours nous " penelopons" en attente d’une météo favorable.

Quelques allers et retours au labo souterrain nous occupent peu ou prou.

Tout est près.

On tourne en rond. Les" PLO° "fabriquent des flutes sahariennes avec des restes de tubes en cuivre. Ça marche ! Le son est presque joli au milieu du sable. !

12 février. L’équipe météo du plateau dans laquelle sont insérés deux météos CEA  donne le feu vert à l’État-Major du Général AILLERET.

 

 

DEVOIR DE MÉMOIRE/REPORTAGE EXCLUSIF : TÉMOIGNAGE DE JEAN REBIFFÉ VÉTÉRAN DES ESSAIS NUCLÉAIRES DU SAHARA ALGÉRIEN, QUI A PARTICIPÉ À LA MISE EN PLACE DANS LA TOUR DE LA 1ÈRE BOMBE ATOMIQUE FRANÇAISE « GERBOISE BLEUE ».
DEVOIR DE MÉMOIRE/REPORTAGE EXCLUSIF : TÉMOIGNAGE DE JEAN REBIFFÉ VÉTÉRAN DES ESSAIS NUCLÉAIRES DU SAHARA ALGÉRIEN, QUI A PARTICIPÉ À LA MISE EN PLACE DANS LA TOUR DE LA 1ÈRE BOMBE ATOMIQUE FRANÇAISE « GERBOISE BLEUE ».

Branle bas de combat ! On tire demain à l’aube 13 février 1960 !

L’engin qui n’est pas encore une arme opérationnelle est en plusieurs parties avec pour chacune une équipe.

Homme de la radioprotection, je suis pour l’heure auprès de l’équipe cœur. (Photo ci-dessus)

Le cœur fabriqué (ce qui est une autre histoire) à Bruyères le châtel est  soigneusement préparé pour son transport vers le champ de tir.

Il en est de même dans l’équipe des artificiers autour des explosifs élaborés à Vaujours.

Ma seconde mission est d’être avec  cette équipe / explosifs lors de la mise en place au   point zéro en haut des 100 mètres de la tour là ou va se situer l’engin assemblé.

La longue ligne droite saharienne  vers la tour est avalée à la nuit tombante.

Nous y sommes.

DEVOIR DE MÉMOIRE/REPORTAGE EXCLUSIF : TÉMOIGNAGE DE JEAN REBIFFÉ VÉTÉRAN DES ESSAIS NUCLÉAIRES DU SAHARA ALGÉRIEN, QUI A PARTICIPÉ À LA MISE EN PLACE DANS LA TOUR DE LA 1ÈRE BOMBE ATOMIQUE FRANÇAISE « GERBOISE BLEUE ».

 

Sous les ordres de Jean Viard polytechnicien Ingénieur des poudres futur Directeur de la DAM il  s’agit  pour les artificiers de mettre en place les détonateurs sur les explosifs complexes à ondes concentriques. La sensibilité des détonateurs dits Tarbes  est telle que chaque artificier est relié à la masse par une tresse destinée à  évacuer la moindre charge électrostatique. "On souffle dessus et ils partent"

Gens d’un calme admirable un à un les « détos » sont à leur place

Remarquable. Chapeau les gars. !

L’équipe des artificiers a accompli sa tache et  s’en va vers Hamoudia lieu du PC de tir à 20 km mis chemin entre la tour et la base vie.

Mais la haut ce n’est pas terminé. Il convient de s’assurer que le mécanisme de rapprochement à distance des éléments de l’engin fonctionne parfaitement.

Nous restons à deux, Jacques Lutfalla° CEA X  poudres et moi pour observer le bon déroulement de la télécommande de ce  système de mise en place.

Bien que nous soyons  préparés l’opération est  évidemment  Impressionnante !

Ainsi le premier engin nucléaire français est près  pour être  tiré. !!!

Alors nous pouvons quittons la tour de tir pour se retrouver au blockhaus  M1 ou se situe  une partie importante du matériel de mesure des paramètres du tir afin d’organiser un mini convoi de °retour nous aussi vers Hamoudia. avec l’équipe chargée des mesures de proximité (1 km)

°Jacques Lutfalla est devenu Ingénieur Général de l’armement titulaire de la croix de commandeur de la Légion d’Honneur .Croix de Grand Officier de l’ONM.

Nous commençons à rouler  vers Hamoudia après avoir verrouiller le blockhaus lorsque  nous sommes arrêtés par un homme, Busquet directeur des opérations, au travers de la route.

 

DEVOIR DE MÉMOIRE/REPORTAGE EXCLUSIF : TÉMOIGNAGE DE JEAN REBIFFÉ VÉTÉRAN DES ESSAIS NUCLÉAIRES DU SAHARA ALGÉRIEN, QUI A PARTICIPÉ À LA MISE EN PLACE DANS LA TOUR DE LA 1ÈRE BOMBE ATOMIQUE FRANÇAISE « GERBOISE BLEUE ».

Demi-tour. Un électronicien" rêveur" est resté dans le blockhaus. !

La trouille de sa vie ?

Nous sommes à Hamoudia. Il fait  encore nuit. Ambiance tendue mais confiante.

Tout près du Pc de tir dans lequel est le Général Ailleret °.

Assis  dans le sable avec mes amis  de la DAM qui ont  participé à cette mise en place, dos tourné à la future explosion, équipés, en attente, de masque (l’ANP51) , et en protection

visuelle, de lunettes/masque  anti flash  nous attendons ! Le ciel est plein d’étoiles comme on ne  le trouve qu’au Sahara ou sur le pont d’un voilier en pleine mer en été.

 

DEVOIR DE MÉMOIRE/REPORTAGE EXCLUSIF : TÉMOIGNAGE DE JEAN REBIFFÉ VÉTÉRAN DES ESSAIS NUCLÉAIRES DU SAHARA ALGÉRIEN, QUI A PARTICIPÉ À LA MISE EN PLACE DANS LA TOUR DE LA 1ÈRE BOMBE ATOMIQUE FRANÇAISE « GERBOISE BLEUE ».

Le calme saharien est rompu. C’est le décompte sonore donné par notre collègue CEA /Vaujours .Michaux

10……………..5, 4,3,2,1,0 !

Le Général Ailleret appui sur le bouton.      Il est 7h 04.

Extraordinaire……on se retourne. L’éclair …….le panache énorme, multicolore….une onde de chaleur qui nous traverse…….puis …..L’onde de choc arrivé… décalée, Forte elle  en surprend plus d’un, en fait même trébucher dans le sable

Quel ressenti !!

DEVOIR DE MÉMOIRE/REPORTAGE EXCLUSIF : TÉMOIGNAGE DE JEAN REBIFFÉ VÉTÉRAN DES ESSAIS NUCLÉAIRES DU SAHARA ALGÉRIEN, QUI A PARTICIPÉ À LA MISE EN PLACE DANS LA TOUR DE LA 1ÈRE BOMBE ATOMIQUE FRANÇAISE « GERBOISE BLEUE ».

La France a réussi. La puissance ? Grande .On attends confirmation des mesures.50KT ?-60KT ? Ce sera 70KT 

DEVOIR DE MÉMOIRE/REPORTAGE EXCLUSIF : TÉMOIGNAGE DE JEAN REBIFFÉ VÉTÉRAN DES ESSAIS NUCLÉAIRES DU SAHARA ALGÉRIEN, QUI A PARTICIPÉ À LA MISE EN PLACE DANS LA TOUR DE LA 1ÈRE BOMBE ATOMIQUE FRANÇAISE « GERBOISE BLEUE ».

Dans sa" chambre photo «creusée dans la falaise face au tir le Professeur Rocard, ce génie de la physique, va nous en donner quasi instantanément une valeur très approchée .Incroyable !

Nous nous congratulons chaleureusement. Fiers du tir. Fiers des mois de travail qui ont précédés à B3 –Vaujours –Limeil. En Physique Maths-Metallurgie- Chimie- Poudres….

Beaucoup regagnent la base vie sur le plateau de Reggan., secoués et …….penseurs,

" Quels  engins" seront  les   futures  armes nucléaires ! Et Thermo nucléaires. ?

Pour moi ce n’est pas terminé .J’ai une autre mission.

Je suis l’homme des mesures radioactives du véhicule étanche dirigé par le directeur des Essais M Kaufman qui doit aller récupérer dans les blockhaus les mesures  enregistrées sur appareils.

MESURES RADIOACTIVES

Le jour venant nous embarquons dans ce véhicule haut sur pattes spécial sable.

Véhicule étanche

Véhicule étanche

Nous sommes une petite équipe : le directeur des essais, des techniciens  chargés du relevé des mesures du tir, un chauffeur et moi.
Nous avançons prudemment vers le blockhaus M 8.

Mes mesures de la radioactivité du terrain à travers le sol du véhicule ont tendance à croitre en intensité.

Nous continuons à rouler et je mesure en continu.

Assez brutalement la radioactivité du terrain augmente.

DEVOIR DE MÉMOIRE/REPORTAGE EXCLUSIF : TÉMOIGNAGE DE JEAN REBIFFÉ VÉTÉRAN DES ESSAIS NUCLÉAIRES DU SAHARA ALGÉRIEN, QUI A PARTICIPÉ À LA MISE EN PLACE DANS LA TOUR DE LA 1ÈRE BOMBE ATOMIQUE FRANÇAISE « GERBOISE BLEUE ».

Pas le choix.

Il faut faire demi-tour immédiatement. Sans commentaire.

Nous sommes  tombés sur les bords du  pinceau de retombées du nuage.

Déçus, retour à Hamoudia. Il faut attende la décroissance des pf à vie courte  pour retourner vers les mesures du tir. Ce ne sera pas moi. J’ai physiquement  mon compte   !

Pour moi la partie opérationnelle des missions prévues est terminée pour l’instant.

 Je repars, un peu groggy- fatigué, debout pratiquement depuis deux jours, dans une deux chevaux saharienne  piloté par Michel  Rapin  CEA Centrale, métallurgiste, un des hommes du cœur. Aussi groggy que moi. (Une brique de plomb sur l’accélérateur………..chut !

DEVOIR DE MÉMOIRE/REPORTAGE EXCLUSIF : TÉMOIGNAGE DE JEAN REBIFFÉ VÉTÉRAN DES ESSAIS NUCLÉAIRES DU SAHARA ALGÉRIEN, QUI A PARTICIPÉ À LA MISE EN PLACE DANS LA TOUR DE LA 1ÈRE BOMBE ATOMIQUE FRANÇAISE « GERBOISE BLEUE ».

Nous nous tenons mutuellement éveillés Çà crée des liens (Nous avons livré ensemble le 1er Cœur opérationnel sur la base de Mt de Marsan)

 Dernière côte vers le plateau et …Court repos avec la clim.

Puis Bordj Estienne …..à quelques uns…… En Jeep : Animal très rare et réservé.

 Obtenu…. Comment ?c’est aussi une autre" petite histoire «amusante

 

DEVOIR DE MÉMOIRE/REPORTAGE EXCLUSIF : TÉMOIGNAGE DE JEAN REBIFFÉ VÉTÉRAN DES ESSAIS NUCLÉAIRES DU SAHARA ALGÉRIEN, QUI A PARTICIPÉ À LA MISE EN PLACE DANS LA TOUR DE LA 1ÈRE BOMBE ATOMIQUE FRANÇAISE « GERBOISE BLEUE ».

Ainsi s’est passé pour moi cet extraordinaire  13 Février 60  au  CSEM Reggan au milieu du                            Tanezrouft

 

LETTRES DE FÉLICITATIONS MINISTÉRIELLE

 
 

 

DEVOIR DE MÉMOIRE/REPORTAGE EXCLUSIF : TÉMOIGNAGE DE JEAN REBIFFÉ VÉTÉRAN DES ESSAIS NUCLÉAIRES DU SAHARA ALGÉRIEN, QUI A PARTICIPÉ À LA MISE EN PLACE DANS LA TOUR DE LA 1ÈRE BOMBE ATOMIQUE FRANÇAISE « GERBOISE BLEUE ».

ET DU DIRECTEUR DES APPLICATIONS MILITAIRES

DU COMMISSARIAT À L'ÉNERGIE ATOMIQUE

DEVOIR DE MÉMOIRE/REPORTAGE EXCLUSIF : TÉMOIGNAGE DE JEAN REBIFFÉ VÉTÉRAN DES ESSAIS NUCLÉAIRES DU SAHARA ALGÉRIEN, QUI A PARTICIPÉ À LA MISE EN PLACE DANS LA TOUR DE LA 1ÈRE BOMBE ATOMIQUE FRANÇAISE « GERBOISE BLEUE ».

LE MOT DE JEAN REBIFFÉ

 

 

Merci Président.

Et chapeau pour votre engagement.

Pour info il y a entre autres 2 réalisations marquantes  dont je suis assez  satisfait , construites  lors de mon long passage DAM:   Batie pour l'une avec deux ex sahariens le Colonel Loubet ex patron du 621eme GASet le Colonel d'Artillerie  Barret Pierre ,l'homme des reconnaissances  dans le désert ,les deux intégrés au CEA/DAM/CER.

  1- L'organisation  de l'intervention nationale  en cas d'accident d'arme nucléaire.Organisation qui a ensuite constitué la base de l'intervention en cas d'accident radioactif toutes origines.   

  2-Le règlement des transports d'éléments d'armes nucléaires sur le territoire national.

Dans le cadre du SGDN avec la participation du Prf Pierre Pellerin directeur du SCPRI et de l'Inspection gouvernementale  des armes nucléaires .

Mais ,il est vrai, qu'en toutes ces années dans le nucléaire il aurait beaucoup de choses à souligner!! Calmons nous.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article