Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
amndvden.overblog.com

PAGE D’HISTOIRE : C’ÉTAIT IL Y A 67 ANS LE 7 MARS 1954 : RÉVÉLATION SUR LES TRAVAUX ATOMIQUES FRANÇAIS

11 Mai 2021 , Rédigé par amndvden

René Pleven, né le 15 avril 1901 à Rennes et mort le 13 janvier 1993 à Paris (inhumé à Dinan), est un homme d'État français. Personnalité importante de la France libre pendant la guerre, il sera ensuite élu des Côtes-du-Nord (aujourd'hui Côtes-d'Armor) jusqu'en 1973. Il fut président du Conseil et ministre sous la IVe République puis Garde des Sceaux pendant la Ve République, sous la présidence de Georges Pompidou

René Pleven, né le 15 avril 1901 à Rennes et mort le 13 janvier 1993 à Paris (inhumé à Dinan), est un homme d'État français. Personnalité importante de la France libre pendant la guerre, il sera ensuite élu des Côtes-du-Nord (aujourd'hui Côtes-d'Armor) jusqu'en 1973. Il fut président du Conseil et ministre sous la IVe République puis Garde des Sceaux pendant la Ve République, sous la présidence de Georges Pompidou

René PLEVEN, Ministre de la Défense Nationale et des Forces Armées annonce lors d’un débat budgétaire que le Commissariat à l’Energie Atomique (CEA) est en mesure à court terme de fabriquer des bombes nucléaires et de se lancer dans la propulsion nucléaire de navires.

Le 13 février 1960 dans la région de Reggane en Algérie a lieu le premier essai nucléaire français, baptisé Gerboise bleue.

PAGE D’HISTOIRE : C’ÉTAIT IL Y A 67 ANS LE 7 MARS 1954 : RÉVÉLATION SUR LES TRAVAUX ATOMIQUES FRANÇAIS
  • Commissaire aux Colonies du Gouvernement  Charles DE GAULLE  (du 26 août au 10 septembre 1944)
  • Ministre des Colonies du Gouvernement  Charles DE GAULLE (du 10 septembre au 16 novembre 1944)
  • Ministre des Finances du Gouvernement Charles DE GAULLE  (du 16 novembre 1944 au 21 novembre 1945)
  • Ministre de l'Économie Nationale du Gouvernement Charles DE GAULLE (du 6 avril au 21 novembre 1945)
  • Ministre des Finances du Gouvernement Charles DE GAULLE (du 21 novembre 1945 au 26 janvier 1946)​​​​​​
  • Il s’oppose à Pierre MENDÈS FRANCE sur l’avenir économique et financier du pays.
  • Ministre de la Défense Nationale du Gouvernement Georges BIDAULT (du 29 octobre 1949 au 2 juillet 1950)
  • Ministre de la Défense Nationale du Gouvernement Henri QUEUILLE  (du 2 au 12 juillet 1950)
  • ​​​​​​Président du Conseil (du 12 juillet 1950 au 10 mars 1951)
  • Vice-Président Conseil du Gouvernement Henri QUEUILLE  (du 10 mars au 11 août 1951)
  •  Président du Conseil (du 11 août 1951 au 20 janvier 1952)
    Comme président du Conseil, il lance la Communauté européenne de défense (CED) et la Communauté européenne du charbon et de l'acier (CECA). Il parvient à faire ratifier cette dernière.

  • Ministre de la Défense nationale du Gouvernement Antoine PINAY  (du 8 mars 1952 au 8 janvier 1953)

  • Ministre de la Défense nationale et des Forces Armées du Gouvernement René MAYER (du 8 janvier au 28 juin 1953

  • Ministre de la Défense Nationale et des Forces armées des Gouvernements Joseph LANIEL (du 28 juin 1953 au 19 juin 1954)I

  • Il doit faire face à la dégradation de la situation en Indochine

  • Ministre des Affaires étrangères du Gouvernement Pierre PFLIMLIN  (du 14 mai au 1er juin 1958)

  • Garde des Sceaux, Ministre de la Justice du Gouvernement Jacques CHABAN-DELMAS  (du 22 juin 1969 au 6 juillet 1972)
  • Garde des Sceaux, Ministre de la Justice du Gouvernement Pierre MESSMER (du 6 juillet 1972 au 15 mars 1973)
  • Rallié à la candidature de Georges Pompidou en 1969, il fait adopter la loi anti-casseurs
  •  

PAGE D’HISTOIRE : C’ÉTAIT IL Y A 67 ANS LE 7 MARS 1954 : RÉVÉLATION SUR LES TRAVAUX ATOMIQUES FRANÇAIS

LANCEMENT DU PREMIER SOUS-MARIN (SNLE) LE REDOUTABLE

 

Le Redoutable qui a été lancé le 29 mars 1967 aura une puissance de dissuasion bien réelle. En effet, une fois équipé des 16 missiles balistiques d'une portée de 3 000 km, le Redoutable a une puissance de feu 50 fois supérieur à la bombe d'Hiroshima. Ce navire, «Exceptionnel par ses dimensions» comme le souligne la presse de l’époque est capable de faire des missions de 70 jours. Mais il a aussi la particularité d'avoir deux équipages -un «bleu» et un «rouge»-, composés chacun de 135 hommes, ce qui permet de l'armer en alternance.

Le général de Gaulle à l'arsenal de Cherbourg le 29 mars 1967, lors du lancement du «Redoutable». AFP/AFP

Le général de Gaulle à l'arsenal de Cherbourg le 29 mars 1967, lors du lancement du «Redoutable». AFP/AFP

PAGE D’HISTOIRE : C’ÉTAIT IL Y A 67 ANS LE 7 MARS 1954 : RÉVÉLATION SUR LES TRAVAUX ATOMIQUES FRANÇAIS
PAGE D’HISTOIRE : C’ÉTAIT IL Y A 67 ANS LE 7 MARS 1954 : RÉVÉLATION SUR LES TRAVAUX ATOMIQUES FRANÇAIS

Le Général DE GAULLE ne verra jamais de son vivant le submersible en service actif, sa première patrouille opérationnelle datant de janvier 1972. Après 51 missions et 1.270.000 km parcourus, le Redoutable est mis à la retraite en 1991. Délesté de son armement, il est de nos jours accessible au public à la Cité de la Mer de Cherbourg, où il se visite.

PAGE D’HISTOIRE : C’ÉTAIT IL Y A 67 ANS LE 7 MARS 1954 : RÉVÉLATION SUR LES TRAVAUX ATOMIQUES FRANÇAIS
PAGE D’HISTOIRE : C’ÉTAIT IL Y A 67 ANS LE 7 MARS 1954 : RÉVÉLATION SUR LES TRAVAUX ATOMIQUES FRANÇAIS

LANCEMENT DU 1ER MISSILE BALISTIQUE

En 1971, lancement du premier missile balistique depuis le Redoutable, premier SNLE français

PAGE D’HISTOIRE : C’ÉTAIT IL Y A 67 ANS LE 7 MARS 1954 : RÉVÉLATION SUR LES TRAVAUX ATOMIQUES FRANÇAIS
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :