Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
amndvden.overblog.com

NECROLOGIE: PHILIPPE JEUNET VÉTÉRAN DE POLYNÉSIE FRANÇAISE NOUS A QUITTÉ

22 Décembre 2016 , Rédigé par amndvden

PHILIPPE JEUNET

PHILIPPE JEUNET

Adhérent de la 1ère heure à l’Association du Mémorial National des Vétérans des Essais Nucléaires, Philippe JEUNET originaire de RÉAUMONT (Isère) est décédé après avoir lutté contre la maladie.
Philippe JEUNET qui était Officier au 815ème Groupe des Transmissions Terre au Centre d’Expérimentations du Pacifique sur l’atoll de Mururoa a participé à deux campagnes d'essais nucléaires de 1966 à 1967 et de 1969 à 1970.
Ce seront les essais nucléaires suivants qui auront marqué sa vie de militaire:
Aldébaran; Tamouré; Ganymède; Beltegeuse; Sirius; Altaïr; Antarès; Arcturus... 
Une partie des Essais Nucléaires qui ont marqué sa vie d'homme et de militaire
Une partie des Essais Nucléaires qui ont marqué sa vie d'homme et de militaire
Une partie des Essais Nucléaires qui ont marqué sa vie d'homme et de militaire
Une partie des Essais Nucléaires qui ont marqué sa vie d'homme et de militaire
Une partie des Essais Nucléaires qui ont marqué sa vie d'homme et de militaire

Une partie des Essais Nucléaires qui ont marqué sa vie d'homme et de militaire

INSIGNES DU 815 ÈME GTT À MURUROA

INSIGNES DU 815 ÈME GTT À MURUROA

Après l’Office religieux en l’église de Saint-Blaise du Buis Philippe JEUNET a été accompagné par sa famille, ses nombreux amis et une délégation de l’Association du Mémorial National des Vétérans des Essais Nucléaires à sa dernière demeure où il a été inhumé dans le cimetière de RÉAUMONT.
Lors de la sépulture la délégation de vétérans avec le Porte drapeau a rendu les honneurs à Philippe JEUNET.
En hommage au Vétéran, l’Association du Mémorial National des Vétérans des Essais Nucléaires lui dédie un texte de Jean-Paul SERMONTE
Les Morts
Les morts ne sont pas morts, les morts vivent encore
Leurs tombes sont vides, n’enfermant que des corps
Certains ont choisi l’ombre, ils errent et ils souffrent
Attendant un appel pour sortir de leurs gouffres.
Les autres que l’amour a libérés d’eux-mêmes
Je les sais près de nous et je sais qu’ils nous aiment.
Ne vous lamentez pas, ne pleurez pas sur eux
Dans la lumière du cosmos ils sont heureux.
Les morts ne sont pas morts, ils sont nés à nouveau
Ils sont dans un jardin et non dans un tombeau
Dans cet ailleurs si proche, ils nous voient, nous entendent
Ils ne nous oublient pas, je sais qu’ils nous attendent
L’ami attend l’ami, l’amante attend l’amant
Et le fils sa mère, et la mère ses enfants
Ne vous lamentez pas, près du fleuve de vie
Ils oublient l’errance des âmes asservies.
Les morts ne sont pas morts, ils sont près de vous
Je sais des soirs troublants où ils viennent vers nous
Leur vie est un firmament ruisselant d’étoiles
Chaque étoile est une âme évadée de sa toile
Ils ont si soif encore d’un amour infini
Pensez à eux car la vraie tombe c’est l’oubli
Ne vous lamentez pas, les pleurs sont des prières
Mais vos douleurs en font des âmes prisonnières.
Les morts ne sont pas morts, un soir ils me l’ont dit.
 
 
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :