Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
amndvden.overblog.com

LU DANS LA PRESSE: LA RUSSIE EXPOSE SA PLUS PUISSANTE BOMBE NUCLÉAIRE DANS UN MUSÉE

18 Octobre 2015 , Rédigé par amndvden

BOMBE ATOMIQUE RUSSE: STAR BOMBA

BOMBE ATOMIQUE RUSSE: STAR BOMBA

LU DANS LA PRESSE

La Russie expose en ce moment une pièce unique dans un musée, mais il ne s’agit ni d’une peinture de Delacroix ou de Picasso, ni d’une sculpture grecque, mais d’une bombe ! Et pas n’importe laquelle, puisqu’il s’agit de la plus puissante bombe nucléaire jamais construite par l’homme. Une vraie pièce d’histoire…

La bombe nucléaire en question n’est rien de moins que la Tsar Bomba, la plus puissante bombe nucléaire fabriquée et utilisée par l’homme. On dit que cette bombe était tellement puissante qu’elle aurait été à elle seule, la raison de la désescalade de l’arme nucléaire lors de la guerre froide.

La tsar Bomba s’expose dans un musée à Moscou, elle mesure 8 mètres de long et pèse 25 tonnes, elle a été testée le 30 octobre 1961 à 3,5 km au-dessus de l’archipel de la Nouvelle-Zemble dans l’Arctique Russe. L’effet a été dévastateur, la détonation créa une boule de feu de 7 km de diamètre et l’éclair de l’explosion fut visible à 1 000 km du point d’impact ! Le champignon atomique est monté jusqu’à une altitude de 64 km, avec un diamètre de 30 à 40 km…

Aucune bombe avant celle-là, n’avait eu un pouvoir de destruction plus fort, même Hiroshima ou Nagasaki étaient des pétards mouillés à côté de la tsar Bomba de 57 mégatonnes. La zone de destruction totale couvrait un diamètre de 25 kilomètres, la zone de dégâts extrêmes 35 km, les victimes de brulures au troisième degré pouvait se trouver à 100 kilomètres de l’explosion et la chaleur pouvait être ressentie jusqu’à 300 kilomètres !
C’est cet aspect apocalyptique qui fut le déclencheur de la prise de conscience, qu’un désarmement nucléaire était nécessaire pour mettre fin à la guerre froide et préserver l’humanité d’une troisième guerre mondiale. Il s’agit donc d’une pièce d’histoire unique, aussi terrible soit elle !

Préparation de la Bombe Atomique avant le largage et l'explosion
Préparation de la Bombe Atomique avant le largage et l'explosion

Préparation de la Bombe Atomique avant le largage et l'explosion

JOURNAL L’EXPRESS publié le 03/04/2015 à 10:24 ,

L'application en ligne Nukemap, développée par un historien américain, permet de visualiser les dégâts causés par différents types de bombes atomiques sur une carte. Glaçant.

Que se passerait-il si une bombe nucléaire frappait Paris l’application Nukeman développée par l'historien des sciences américain Alex Wellerstein, vous donne la réponse concrète sur une carte. Il suffit pour cela de choisir une "cible" virtuelle et la bombe dont on souhaite mesurer l'impact.

Ainsi, il est possible de simuler ce qui se passerait si une bombe à hydrogène soviétique Tsar, la plus puissante jamais testée, tombait juste à côté de la Tour Eiffel. Les estimations de Nukemap sont glaçantes:

la zone de déflagration atteindrait un rayon maximum de 6,1 km (117 km²). Au-delà du périphérique, des villes comme Neuilly-sur-Seine ou Montrouge seraient donc également balayées;

le souffle de l'explosion balayerait la plupart des bâtiments sur une zone d'un rayon d'environ 32,6 km (3350 km²). La zone touchée contient ainsi des villes relativement éloignées de la capitale comme Pontoise ou Corbeil-Essonnes;

les radiations thermiques s'étendraient sur une zone de 73,7 km de rayon (17,080 km²). Les habitants de Beauvais, Malesherbes ou Dreux n'échapperaient donc pas à des brûlures au 3e degré, suffisamment sévères pour entraîner des blessures handicapantes et des amputations;

le bilan humain d'une telle attaque est estimé à 6,87 millions de morts et 3,94 millions de blessés en 24 heures par Nukemap. C'est à-dire que moins d'un habitant de la zone sur deux (sur 13,45 millions) ne survivrait

Un exercice pédagogique

Rassurez-vous: la chute d'une bombe Tsar sur Paris est fortement improbable puisque cette dernière n'est plus en service. Restent, en revanche, des menaces bien réelles. Nukemap permet de tester tous types de bombe, des plus puissantes existantes à d'autres, plus "légères", qui pourraient, dans un scénario noir, tomber aux mains de terroristes et exploser dans une grande ville.

La visée de cet exercice de simulation -un brin macabre, il est vrai- est pédagogique, près de 70 ans après Hiroshima. Alex Wellerstein, auteur par ailleurs d'un blog documenté sur la question du nucléaire, espère aider le grand public à réaliser l'ampleur de la menace que peut représenter l'arsenal atomique.

LU DANS LA PRESSE: LA RUSSIE EXPOSE SA PLUS PUISSANTE BOMBE NUCLÉAIRE DANS UN MUSÉE

Partager cet article

Repost 0