Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
amndvden.overblog.com

SAMEDI 11 AVRIL 2015, L’A.M.N.D.V.D.E.N INVITÉE À LA CÉRÉMONIE DE DÉVOILEMENT D’UNE STÈLE ÉRIGÉE EN MÉMOIRE DU SOUS-LIEUTENANT YVAN PIOT

14 Avril 2015 , Rédigé par amndvden

Photo Roland PICAUD: La Stèle Dévoilée

Photo Roland PICAUD: La Stèle Dévoilée

A l’invitation de Monsieur Michel DANTIN, Maire de Chambéry, Député Européen,

Monsieur Paul TEIL, Président National de l’Association Nationale des Cadres de Cherchell, Officiers de Réserve et Elèves (ANCCORE)« CEUX DE CHERCHEL » ;

Monsieur Christian SAVALE, Délégué Rhône-Alpes de l’ANCCORE

Monsieur Jean-René CHOLAT, Président de l’UNION NATIONALE DES COMBATTANTS DE SAVOIE ;

Le Président National, Roland PICAUD, s’est rendu le Samedi 11 Avril 2015, avec Monsieur Jean-Paul RUET, Administrateur de l’Association du Mémorial National des Vétérans des Essais Nucléaires, à Chambéry (Savoie) pour honorer de leurs présences La Cérémonie de Dévoilement d’une Stèle érigée en mémoire du Sous-Lieutenant Yvan PIOT « Mort pour la France » en Algérie

Cérémonie de dévoilement au Parc Antonin PIOT qui a débuté à 11 h 15 en présence des autorités civiles et militaires.

Photos Roland PICAUD: Le Parc Antonin PIOT
Photos Roland PICAUD: Le Parc Antonin PIOT
Photos Roland PICAUD: Le Parc Antonin PIOT
Photos Roland PICAUD: Le Parc Antonin PIOT
Photos Roland PICAUD: Le Parc Antonin PIOT
Photos Roland PICAUD: Le Parc Antonin PIOT

Photos Roland PICAUD: Le Parc Antonin PIOT

HOMMAGE

PIOT Yvan, Sous-Lieutenant, Promotion Monna Casale « Officier d’Elite arrivé en Algérie depuis Sept mois, Chef de Section remarquable, a participé avec succès à toutes les opérations de quartier et de sous quartier, se signalant par son dynamisme, son audace réfléchie et son sens du terrain.

Magnifique entraîneur d’hommes, s’est distingué à plusieurs reprises au cours de violents accrochages avec des éléments rebelles, en particulier le 4 Décembre 1960 à ZIRAOUA (Grande Kabylie) au cours duquel une bande rebelle fut anéantie et plusieurs armes de guerre saisies.

Par ses hautes qualités morales, son sens aigu du devoir, sa conviction sereine de la grandeur de sa mission, a su s’imposer à ses subordonnés et à la population dont la sécurité lui était confiée, leur communiquant toute sa foi et son enthousiasme.

Le 14 Février 1961, au cours d’un violent combat avec un important groupe rebelle à IBAKOUKENE (Grande Kabylie), est tombé mortellement atteint en se portant à la tête de sa section, donnant à tous un magnifique exemple de courage et d’abnégation allant jusqu’au sacrifice suprême.

Photos Guy JACQUEMARD: Déroulement de la cérémonie
Photos Guy JACQUEMARD: Déroulement de la cérémonie
Photos Guy JACQUEMARD: Déroulement de la cérémonie
Photos Guy JACQUEMARD: Déroulement de la cérémonie
Photos Guy JACQUEMARD: Déroulement de la cérémonie
Photos Guy JACQUEMARD: Déroulement de la cérémonie
Photos Guy JACQUEMARD: Déroulement de la cérémonie
Photos Guy JACQUEMARD: Déroulement de la cérémonie
Photos Guy JACQUEMARD: Déroulement de la cérémonie
Photos Guy JACQUEMARD: Déroulement de la cérémonie
Photos Guy JACQUEMARD: Déroulement de la cérémonie
Photos Guy JACQUEMARD: Déroulement de la cérémonie
Photos Guy JACQUEMARD: Déroulement de la cérémonie
Photos Guy JACQUEMARD: Déroulement de la cérémonie
Photos Guy JACQUEMARD: Déroulement de la cérémonie

Photos Guy JACQUEMARD: Déroulement de la cérémonie

DEPÔT DE GERBES EMOUVANT EFFECTUÉS AVEC LES ENFANTS DE LA FAMILLE PIOT

Photos Guy JACQUEMARD: Dépôt de gerbes avec les enfants PIOT
Photos Guy JACQUEMARD: Dépôt de gerbes avec les enfants PIOT
Photos Guy JACQUEMARD: Dépôt de gerbes avec les enfants PIOT
Photos Guy JACQUEMARD: Dépôt de gerbes avec les enfants PIOT
Photos Guy JACQUEMARD: Dépôt de gerbes avec les enfants PIOT
Photos Guy JACQUEMARD: Dépôt de gerbes avec les enfants PIOT
Photos Guy JACQUEMARD: Dépôt de gerbes avec les enfants PIOT
Photos Guy JACQUEMARD: Dépôt de gerbes avec les enfants PIOT

Photos Guy JACQUEMARD: Dépôt de gerbes avec les enfants PIOT

RECUEILLEMENT

Photos Guy JACQUEMARD: Recueillement émotionnel avec les enfants PIOT
Photos Guy JACQUEMARD: Recueillement émotionnel avec les enfants PIOT
Photos Guy JACQUEMARD: Recueillement émotionnel avec les enfants PIOT
Photos Guy JACQUEMARD: Recueillement émotionnel avec les enfants PIOT

Photos Guy JACQUEMARD: Recueillement émotionnel avec les enfants PIOT

LES ANCIENS DE CHERCHELL SE RECUEILLENT EN SOUVENIR DE LEUR CAMARADE TOMBÉ AU COMBAT

Photo Guy JACQUEMARD: Moment solennel en mémoire à leur camarade Yvan PIOT

Photo Guy JACQUEMARD: Moment solennel en mémoire à leur camarade Yvan PIOT

GENESE DE CHERCHELL

1. École des élèves aspirants (EEA) a été créée pendant la guerre après le débarquement allié du 8 Novembre 1942 en Afrique du Nord, alors que la France métropolitaine était encore occupée (décision du 28 Novembre 1942 ). Après la libération de l’Afrique du Nord, la France était en mesure de poursuivre le combat, aux côtés de ses alliés, avec de plus amples moyens. Elle devait donc former rapidement des centaines de chefs de section et de peloton nécessaires à l'ossature de ses unités de toutes armes. C'est le but qui fut assigné à l'École de Cherchell pendant la Deuxième Guerre Mondiale.

Le colonel CALLIES avait reçu mission de créer et d'organiser cette école qui s'appela au départ « Cherchell-Médiouna », car le premier stage était partagé entre les deux villes, Médiouna étant au Maroc, près de Casablanca. Le colonel Callies prit le commandement de l'école avec pour adjoints le commandant Jannot pour Cherchell et le chef de bataillon Germani pour Médiouna.

2. École militaire Interarmes (décision ministérielle du 13 décembre 1944) : Cherchell prend la relève de l’Ecole Spéciale Militaire (ESM) de Saint-Cyr et c'est à ce titre qu'a lieu le transport à Coëtquidan en juin 1945.

3. École militaire interarmes de sous-officiers (1er janvier 1946 - mai 1947) : Après la guerre et dès 1946 l'École assuma la formation des sous-officiers destinés à servir en Afrique du Nord.

4. École de cadres d'Afrique française du nord (mars 1946) : Même mission de formation de sous-officiers.

5. Annexe de Cherchell de l'École de Sous-officiers de Saint-Maixent (1er janvier 1947) : elle ajoute à la mission de formation des sous-officiers celle de l'instruction des élèves officiers de réserve de l'infanterie pour les unités basées en Afrique du Nord. Les EOR des unités métropolitaines sont formées à Saint-Maixent . De 1949 à avril 1958, elle instruit une partie des EOR de la Métropole

Le 27 Mai 1950 , le ministre de la Défense nationale, René PLEVEN , cite à l'Ordre de l'armée l'École militaire de Cherchell :

« Du 8 novembre 1942 au 8 mai 1945 et après l'envahissement total de la Métropole, l'École Militaire de Cherchell a maintenu la tradition des Écoles d'officiers de France en inculquant aux élèves-aspirants la foi dans les destinées et la grandeur de la Patrie ; a formé pour les armées de la Libération des chefs dignes de leurs aînés, ardents et animés du désir de vaincre, qui s'illustrèrent sur les champs de bataille de Tunisie, d'Italie, de France et d'Allemagne. S'est acquis ainsi au prix de lourds sacrifices, une part glorieuse dans la victoire de nos Armes. »

Cette citation comporte l'attribution de la Croix de Guerre avec palme. Le 12 juillet 1950, le Général CALLIES remet la Croix de Guerre à l'école.

Le 29 janvier 1959, le Général Allard, commandant la 10e région militaire et les forces terrestres en Algérie, lui confie la garde d'un drapeau, suite à une décision du ministre des Armées en date du 11 juillet 1958.

6. École militaire d'infanterie de Cherchell (10 mai 1958) : elle se consacre exclusivement à la formation des officiers de réserve d'infanterie, tâche qu'elle partage avec l'école de Saint-Maixent.

Le 10 Août 1959 le ministre des Armées charge l'école de former désormais la totalité des officiers de réserve d'infanterie, tâche que Cherchell partageait jusqu'alors avec Saint-Maixent.

En octobre 1962, l'École est transférée avec tous ses cadres à Montpellier. Elle fusionne en 1967 à Montpellier avec l'École d'application de l'infanterie et devient l' Ecole de l’ Ecole de l’Infanterie.

Par décret du 3 Mai 1963, l'école est élevée au rang de Chevalier de la Légion d’Honneur :

« Depuis 1942, a accueilli et instruit 25 000 officiers et aspirants de réserve. Durant les opérations de guerre et de Libération de 1943 à 1945 , puis en Extrême-Orient et en Afrique du Nord, ses anciens élèves ont affirmé les meilleures qualités de chef et d'entraîneur d'hommes. S'ils ont glané les plus beaux titres de guerre, plus de 600 parmi eux ont inscrit leur nom au livre d'or de l'école.

Citée à l'ordre de l'armée en 1950 , l'École militaire d'infanterie a droit à la reconnaissance du pays. »

SAMEDI 11 AVRIL 2015, L’A.M.N.D.V.D.E.N INVITÉE À LA CÉRÉMONIE DE DÉVOILEMENT D’UNE  STÈLE ÉRIGÉE EN MÉMOIRE DU SOUS-LIEUTENANT YVAN PIOT
SAMEDI 11 AVRIL 2015, L’A.M.N.D.V.D.E.N INVITÉE À LA CÉRÉMONIE DE DÉVOILEMENT D’UNE  STÈLE ÉRIGÉE EN MÉMOIRE DU SOUS-LIEUTENANT YVAN PIOT
SAMEDI 11 AVRIL 2015, L’A.M.N.D.V.D.E.N INVITÉE À LA CÉRÉMONIE DE DÉVOILEMENT D’UNE  STÈLE ÉRIGÉE EN MÉMOIRE DU SOUS-LIEUTENANT YVAN PIOT
SAMEDI 11 AVRIL 2015, L’A.M.N.D.V.D.E.N INVITÉE À LA CÉRÉMONIE DE DÉVOILEMENT D’UNE  STÈLE ÉRIGÉE EN MÉMOIRE DU SOUS-LIEUTENANT YVAN PIOT
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :