Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
amndvden.overblog.com

24 JANVIER 2015: L'A.M.N.D.V.D.E.N INVITÉE À L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE RÉGIONALE DE L'ANSORAA À OULLINS (RHÔNE)

2 Février 2015 , Rédigé par amndvden

A l’invitation du Président Régional Rhône Alpes, Jean CIMIÈRE, de l’Association Nationale des Sous-Officiers de Réserve de l’Armée de l’Air, le Président Roland PICAUD a été convié avec Wladyslas RUZALSKI à l’Assemblée Générale de l’ANSORAA qui s’est déroulée le 24 Janvier 2015, salle Collovray dans la ville d’Oullins (Rhône).

Assemblée Générale qui s’est déroulée en présence de Monsieur le Sénateur Maire d’Oullins, François Noël BUFFET et du Député du Rhône, Michel TERROT. Si de nombreuses autres personnalités avaient tenu à être présent, l’ANSORAA a eu l’honneur de compter la présence de Monsieur le Colonel Etienne GOURDAIN Commandant la Base Aérienne 942 de Lyon Mont-Verdun accompagné d’Officiers de l’Armée de l’Air.

Le Colonel Etienne GOURDAIN a présenté à cette occasion l’historique et l’organisation de la Base Aérienne 942 ainsi que l’Armée de l’Air 2015

Le Président Régional Jean CIMIÈRE qui est avec l'ANSORAA membre du Comité d'Honneur de l'AMNDVDEN. Celui-ci a très avantageusement présenté l'Association du Mémorial. L'auditoire a été particulièrement séduit par le caractère de neutralité que représentants et membres de l'AMNDVDEN lui donnons.

Le Président Régional Jean CIMIÈRE qui est avec l'ANSORAA membre du Comité d'Honneur de l'AMNDVDEN. Celui-ci a très avantageusement présenté l'Association du Mémorial. L'auditoire a été particulièrement séduit par le caractère de neutralité que représentants et membres de l'AMNDVDEN lui donnons.

Président Loire/Rhône de l'ANSORAA, Michel Joseph BENNIER

Président Loire/Rhône de l'ANSORAA, Michel Joseph BENNIER

Roland MINODIER, Président Régional des associations Aéronautiques de l'Aviation, membre du Comité d'Honneur de l'A.M.N.D.V.D.E.N

Roland MINODIER, Président Régional des associations Aéronautiques de l'Aviation, membre du Comité d'Honneur de l'A.M.N.D.V.D.E.N

Monsieur François Noël BUFFET, Sénateur Maire d'Oullins

Monsieur François Noël BUFFET, Sénateur Maire d'Oullins

Monsieur Michel TERROT Député du Rhône

Monsieur Michel TERROT Député du Rhône

Colonel Etienne GOURDAIN Commandant la Base Aérienne 942 de Lyon Mont Verdun

Colonel Etienne GOURDAIN Commandant la Base Aérienne 942 de Lyon Mont Verdun

A cette occasion le Président Roland PICAUD a présenté aux Officiers de l’Armée de l’Air l’Association du Mémorial National des Vétérans des Essais Nucléaires et le projet d’édification du Mémorial National dédié à tous les militaires des différentes armes ainsi que l’ensemble du personnel civil du CEA et entreprises sous-traitantes sans oublier le personnel du Sahara Algérien et de Polynésie Française. Mémorial qui sera érigé dans le cadre du Devoir de Mémoire envers ceux qui ont œuvré pour la grandeur de la France avec l'ambition de créer une Fondation. Le Président Roland PICAUD a souligné que l'Association n'oubliait pas les aviateurs et mécaniciens de l'Opération "TAMOURÉ" quelques peu méconnue ainsi que ceux qui ont participé sur les sites de Reggane et In Ecker et Mruroa et Fangataufa sans oublier ceux qui se trouvaient sur la base de Hao. Les Officiers ont déclaré qu'ils se feraient un plaisir de découvrir le blog. Le travail de ralliement fraternel que nous menons semble bien engagé.

A cette occasion le Président Roland PICAUD a présenté aux Officiers de l’Armée de l’Air l’Association du Mémorial National des Vétérans des Essais Nucléaires et le projet d’édification du Mémorial National dédié à tous les militaires des différentes armes ainsi que l’ensemble du personnel civil du CEA et entreprises sous-traitantes sans oublier le personnel du Sahara Algérien et de Polynésie Française. Mémorial qui sera érigé dans le cadre du Devoir de Mémoire envers ceux qui ont œuvré pour la grandeur de la France avec l'ambition de créer une Fondation. Le Président Roland PICAUD a souligné que l'Association n'oubliait pas les aviateurs et mécaniciens de l'Opération "TAMOURÉ" quelques peu méconnue ainsi que ceux qui ont participé sur les sites de Reggane et In Ecker et Mruroa et Fangataufa sans oublier ceux qui se trouvaient sur la base de Hao. Les Officiers ont déclaré qu'ils se feraient un plaisir de découvrir le blog. Le travail de ralliement fraternel que nous menons semble bien engagé.

La base aérienne 942 Lyon-Mont Verdun,  Située au sommet du Mont Verdun, est une base de l'Armée de l'air française qui accueille notamment le Centre National des Opérations Aériennes (CNOA) ainsi que les installations du Centre de Détection et de contrôle 05.942 dont la zone de responsabilité couvre le quart sud est de la France, un centre de conduite des Forces aériennes stratégiques (FAS) et de la Force océanique stratégique (FOST). La base porte le nom du "Capitaine Jean Robert", pilote mort le 4 juin 1940 à l'issue d'un combat aérien avec la chasse allemande. Elle est située sur une emprise qui regroupe un site principal dans la zone naturelle des Monts d'Or (69) entouré par 4 sites périphériques situés sur 4 des 7 Monts d'Or. L'un d'eux est construit autour d'un fort datant de 1874. Le site complet comprend notamment deux radars de surveillance et de défense aérienne et un ouvrage enterré. Cette base est utilisée par l'Armée de l'air pour y regrouper un certain nombre de fonctions opérationnelles de préparation, de planification, de conduite des opérations aériennes, ainsi que l'école de formation associée. La décision de créer la base de Lyon-Mont Verdun remonte à 1952. Les travaux débutent en 1956. La base aérienne est active en 1960, rattachée à la base aérienne 111 Lyon-Bron et reçoit son numéro 942 en 1964 Son inauguration a lieu en septembre 1974 Unités et activités  La montée en puissance de cette base, qui bénéficie des regroupements liés aux restructurations successives de l'Armée de l'air et de la Défense, s'est concrétisée depuis 2007 en plusieurs étapes. Depuis le 1er septembre 2007, la base accueille dans ses murs le Centre national des opérations aériennes (CNOA), successeur du CCOA (Centre de Conduite des Opérations Aériennes) basé à Taverny (BA 921). La base aérienne de Lyon-Mont Verdun fait également partie des quatre centres européens de validation du programme Air command and control system (ACCS) de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN) qui doit à terme couvrir l'Europe occidentale en offrant à tous les pays un système unique de commandement et de contrôle des opérations aériennes. Une fois ce programme mis en œuvre, le centre de détection et de contrôle sera modernisé en un ARS (Air control center, RAP production center, Sensor fusion post) et le CNOA se verra adjoindre les capacités d'un Combined Air Operations Center (CAOC), structure de commandement air de niveau tactique. Ces deux unités formeront un CARS au standard OTAN (2013-2014). Depuis 2008, le Joint Force Air Component Commander (JFACC), centre dé ployable de préparation de planification et de conduite, pour les opérations extérieures et les exercices majeurs y est aussi installé. En octobre 2010, l'école du C2, appelé Centre d'analyse et de simulation pour la préparation aux opérations aériennes (CASPOA), a rejoint ce complexe. Il a vocation à former tous les acteurs des centres d'opérations aériennes, selon trois niveaux de responsabilité, et est en mesure d'accueillir jusqu'à 1200 stagiaires par an, dont 20 % environ issus de pays de l'OTAN ou d'autres pays partenaires de la France En 2012, le Centre de Renseignement Air (CRA) situé à Metz devrait également arriver sur la base aérienne 942, afin de compléter encore la panoplie des moyens dédiés aux opérations aériennes. Le 5 février 2012, un contrat pour la livraison d'un radar Ground Master 406 pour ce site est notifié. La base aérienne 942 est devenue le centre névralgique de la défense aérienne française.

La base aérienne 942 Lyon-Mont Verdun, Située au sommet du Mont Verdun, est une base de l'Armée de l'air française qui accueille notamment le Centre National des Opérations Aériennes (CNOA) ainsi que les installations du Centre de Détection et de contrôle 05.942 dont la zone de responsabilité couvre le quart sud est de la France, un centre de conduite des Forces aériennes stratégiques (FAS) et de la Force océanique stratégique (FOST). La base porte le nom du "Capitaine Jean Robert", pilote mort le 4 juin 1940 à l'issue d'un combat aérien avec la chasse allemande. Elle est située sur une emprise qui regroupe un site principal dans la zone naturelle des Monts d'Or (69) entouré par 4 sites périphériques situés sur 4 des 7 Monts d'Or. L'un d'eux est construit autour d'un fort datant de 1874. Le site complet comprend notamment deux radars de surveillance et de défense aérienne et un ouvrage enterré. Cette base est utilisée par l'Armée de l'air pour y regrouper un certain nombre de fonctions opérationnelles de préparation, de planification, de conduite des opérations aériennes, ainsi que l'école de formation associée. La décision de créer la base de Lyon-Mont Verdun remonte à 1952. Les travaux débutent en 1956. La base aérienne est active en 1960, rattachée à la base aérienne 111 Lyon-Bron et reçoit son numéro 942 en 1964 Son inauguration a lieu en septembre 1974 Unités et activités La montée en puissance de cette base, qui bénéficie des regroupements liés aux restructurations successives de l'Armée de l'air et de la Défense, s'est concrétisée depuis 2007 en plusieurs étapes. Depuis le 1er septembre 2007, la base accueille dans ses murs le Centre national des opérations aériennes (CNOA), successeur du CCOA (Centre de Conduite des Opérations Aériennes) basé à Taverny (BA 921). La base aérienne de Lyon-Mont Verdun fait également partie des quatre centres européens de validation du programme Air command and control system (ACCS) de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN) qui doit à terme couvrir l'Europe occidentale en offrant à tous les pays un système unique de commandement et de contrôle des opérations aériennes. Une fois ce programme mis en œuvre, le centre de détection et de contrôle sera modernisé en un ARS (Air control center, RAP production center, Sensor fusion post) et le CNOA se verra adjoindre les capacités d'un Combined Air Operations Center (CAOC), structure de commandement air de niveau tactique. Ces deux unités formeront un CARS au standard OTAN (2013-2014). Depuis 2008, le Joint Force Air Component Commander (JFACC), centre dé ployable de préparation de planification et de conduite, pour les opérations extérieures et les exercices majeurs y est aussi installé. En octobre 2010, l'école du C2, appelé Centre d'analyse et de simulation pour la préparation aux opérations aériennes (CASPOA), a rejoint ce complexe. Il a vocation à former tous les acteurs des centres d'opérations aériennes, selon trois niveaux de responsabilité, et est en mesure d'accueillir jusqu'à 1200 stagiaires par an, dont 20 % environ issus de pays de l'OTAN ou d'autres pays partenaires de la France En 2012, le Centre de Renseignement Air (CRA) situé à Metz devrait également arriver sur la base aérienne 942, afin de compléter encore la panoplie des moyens dédiés aux opérations aériennes. Le 5 février 2012, un contrat pour la livraison d'un radar Ground Master 406 pour ce site est notifié. La base aérienne 942 est devenue le centre névralgique de la défense aérienne française.

Source et Photos: Association des Auditeurs: Instituts des Hautes Études de Défense Nationale Région Lyonnaise
Source et Photos: Association des Auditeurs: Instituts des Hautes Études de Défense Nationale Région Lyonnaise
Source et Photos: Association des Auditeurs: Instituts des Hautes Études de Défense Nationale Région Lyonnaise

Source et Photos: Association des Auditeurs: Instituts des Hautes Études de Défense Nationale Région Lyonnaise

Partager cet article

Repost 0