Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
amndvden.overblog.com

CÉLÉBRATION:L'A.M.N.D.V.D.E.N INVITÉE LE 1ER AOÛT 2014 POUR LA COMMÉMORATION DU 70ÈME ANNIVERSAIRE DU PLUS GRAND PARACHUTAGE D'ARMES POUR LA RÉSISTANCE AUX SAISIES (SAVOIE)

5 Août 2014 , Rédigé par amndvden

Pendant la seconde guerre mondiale, le Col des Saisies fut le théâtre d'un important parachutage d'armes pour la résistance. La station des Saisies vient de commémorer le Vendredi 1 Août 2014 le 70ème anniversaire de cet évènement historique.

A cette occasion Roland PICAUD, Président de l'Association du Mémorial National des Vétérans des Essais Nucléaires a été invité par Messieurs Eric JALON Préfet de la Savoie, Hervé Gaymard Président du Conseil Général et Député de la Savoie, et Madame Mireille GIORIA Maire de Hauteluce, Présidente du SIVOM des Saisies à assister aux côtés des autorités civiles et militaires à la Commémoration du 70ème anniversaire des combats de la libération de la Savoie et du parachutage du Col des Saisies.

Etant de service pour la Sécurité de l'évènement, et bien qu'il se trouvait dans le dispositif des festivités le Président, Roland PICAUD, a demandé à Jean-Paul RUET, Administrateur, de le représenter aux côté des autorités.

Jean-Paul RUET a assuré cette fonction protocolaire avec brio et de ce fait à magnifiquement représenté l'Association du Mémorial National des Vétérans des Essais Nucléaires.

------------------------------------------------------------------------------------------

Revue de presse sur le déroulement de la Cérémonie de recueillement et d'hommage

REVUE DE PRESSE: DAUPHINÉ LIBÉRÉ 2AOÛT 2014

Revue de presse

Revue de presse

CÉLÉBRATION:L'A.M.N.D.V.D.E.N INVITÉE LE 1ER AOÛT 2014 POUR LA COMMÉMORATION DU 70ÈME ANNIVERSAIRE DU PLUS GRAND PARACHUTAGE D'ARMES POUR LA RÉSISTANCE AUX SAISIES (SAVOIE)
CÉLÉBRATION:L'A.M.N.D.V.D.E.N INVITÉE LE 1ER AOÛT 2014 POUR LA COMMÉMORATION DU 70ÈME ANNIVERSAIRE DU PLUS GRAND PARACHUTAGE D'ARMES POUR LA RÉSISTANCE AUX SAISIES (SAVOIE)
CÉLÉBRATION:L'A.M.N.D.V.D.E.N INVITÉE LE 1ER AOÛT 2014 POUR LA COMMÉMORATION DU 70ÈME ANNIVERSAIRE DU PLUS GRAND PARACHUTAGE D'ARMES POUR LA RÉSISTANCE AUX SAISIES (SAVOIE)
Photo Jean-Paul RUET: Pose souvenir avant la cérémonie:Le Président Roland PICAUD assurant la sécurité s'est fait représenté par Jean-Paul RUET, Administrateur de l'A.M.N.D.V.D.E.N lors de la cérémonie commémorative

Photo Jean-Paul RUET: Pose souvenir avant la cérémonie:Le Président Roland PICAUD assurant la sécurité s'est fait représenté par Jean-Paul RUET, Administrateur de l'A.M.N.D.V.D.E.N lors de la cérémonie commémorative

Photos Roland PICAUD: Discours des autorités Françaises et Américaine
Photos Roland PICAUD: Discours des autorités Françaises et Américaine
Photos Roland PICAUD: Discours des autorités Françaises et Américaine
Photos Roland PICAUD: Discours des autorités Françaises et Américaine
Photos Roland PICAUD: Discours des autorités Françaises et Américaine

Photos Roland PICAUD: Discours des autorités Françaises et Américaine

Photo Roland PICAUD: Sur la suggestion de Roland PICAUD auprès de  Madame le Maire de Hauteluce il a été procédé par des enfants au dépôt de bleuet à la place de gerbe de fleurs
Photo Roland PICAUD: Sur la suggestion de Roland PICAUD auprès de  Madame le Maire de Hauteluce il a été procédé par des enfants au dépôt de bleuet à la place de gerbe de fleurs
Photo Roland PICAUD: Sur la suggestion de Roland PICAUD auprès de  Madame le Maire de Hauteluce il a été procédé par des enfants au dépôt de bleuet à la place de gerbe de fleurs

Photo Roland PICAUD: Sur la suggestion de Roland PICAUD auprès de Madame le Maire de Hauteluce il a été procédé par des enfants au dépôt de bleuet à la place de gerbe de fleurs

Photos Roland PICAUD
Photos Roland PICAUD
Photos Roland PICAUD
Photos Roland PICAUD
Photos Roland PICAUD
Photos Roland PICAUD
Photos Roland PICAUD
Photos Roland PICAUD
Photos Roland PICAUD
Photos Roland PICAUD
Photos Roland PICAUD

Photos Roland PICAUD

Photo Roland PICAUD: Survol de deux Mirage

Photo Roland PICAUD: Survol de deux Mirage

EXPOSITION SUR LE PARACHUTAGE DU 1ER AOÛT 1944 SUR LE COL DES SAISIES

Photos Roland PICAUD: Exposition
Photos Roland PICAUD: Exposition
Photos Roland PICAUD: Exposition
Photos Roland PICAUD: Exposition
Photos Roland PICAUD: Exposition
Photos Roland PICAUD: Exposition
Photos Roland PICAUD: Exposition
Photos Roland PICAUD: Exposition
Photos Roland PICAUD: Exposition

Photos Roland PICAUD: Exposition

RETOUR A CET ÉVÈNEMENT QUI ALLAIT MARQUER DANS LE MARBRE L'HISTOIRE DE LA RÉSISTANCE SAVOYARDE

Parachutage spectaculaire aux Saisies

864 containers d’armes, de munitions, de matériel d’infirmerie, de vêtements, de vivres sont disséminés le 1er août 1944, permettant d’armer 3000 hommes. C’est grâce au plus important parachutage d’armes européen qu’Albertville est libérée le 23 août. Le courage de ces soldats et de ces civils est célébré à l’occasion de cette reconstitution historique.

CÉLÉBRATION:L'A.M.N.D.V.D.E.N INVITÉE LE 1ER AOÛT 2014 POUR LA COMMÉMORATION DU 70ÈME ANNIVERSAIRE DU PLUS GRAND PARACHUTAGE D'ARMES POUR LA RÉSISTANCE AUX SAISIES (SAVOIE)
CÉLÉBRATION:L'A.M.N.D.V.D.E.N INVITÉE LE 1ER AOÛT 2014 POUR LA COMMÉMORATION DU 70ÈME ANNIVERSAIRE DU PLUS GRAND PARACHUTAGE D'ARMES POUR LA RÉSISTANCE AUX SAISIES (SAVOIE)
CÉLÉBRATION:L'A.M.N.D.V.D.E.N INVITÉE LE 1ER AOÛT 2014 POUR LA COMMÉMORATION DU 70ÈME ANNIVERSAIRE DU PLUS GRAND PARACHUTAGE D'ARMES POUR LA RÉSISTANCE AUX SAISIES (SAVOIE)
CÉLÉBRATION:L'A.M.N.D.V.D.E.N INVITÉE LE 1ER AOÛT 2014 POUR LA COMMÉMORATION DU 70ÈME ANNIVERSAIRE DU PLUS GRAND PARACHUTAGE D'ARMES POUR LA RÉSISTANCE AUX SAISIES (SAVOIE)
CÉLÉBRATION:L'A.M.N.D.V.D.E.N INVITÉE LE 1ER AOÛT 2014 POUR LA COMMÉMORATION DU 70ÈME ANNIVERSAIRE DU PLUS GRAND PARACHUTAGE D'ARMES POUR LA RÉSISTANCE AUX SAISIES (SAVOIE)
CÉLÉBRATION:L'A.M.N.D.V.D.E.N INVITÉE LE 1ER AOÛT 2014 POUR LA COMMÉMORATION DU 70ÈME ANNIVERSAIRE DU PLUS GRAND PARACHUTAGE D'ARMES POUR LA RÉSISTANCE AUX SAISIES (SAVOIE)

DANS LE POTAGER, LE JARDINIER ARROSE LES LÉGUMES:

Discours de René Palanque I.E.N. De Tarentaise retraité PARACHUTAGE DES SAISIES opération EBONITE 1er août 1944 « Quelques minutes avant le parachutage on entend le bourdonnement d’un essaim géant.

Ce sont les bruits du vrombissement des forteresses volantes. On allume les feux pour que la fumée oriente les pilotes mais ces feux prennent mal et sont rabattus par le vent. On tente de les raviver en jetant de l’herbe verte pour obtenir une fumée plus épaisse. Et voilà une première vague de trente-six appareils. Ils sont dénombrés à haute voix, puis une autre vague surgit à l’horizon. Ils survolent le terrain dans sa plus grande largeur puis s’éloignent et disparaissent rapidement derrière les montagnes. Un affreux désespoir nous saisit.

Encore une fois l’affaire est ratée ! Ils n’ont pas vu nos feux et se dirigent vers la Haute-Savoie. Les yeux se mouillent quand tout à coup quelqu’un s’écrie : « ils reviennent sur nous ! ». Et, miroitant au soleil à moins de trois-cents mètres, se mettant face au vent dans un ronronnement effroyable ils commencent à larguer leur cargaison tandis que les chasseurs plus rapides croisent au-dessus d’eux.

Et c’est une éclosion miraculeuse de gigantesques fleurs multicolores…Tous, les bras levés, nous acclamons les alliés, les hommes rient, chantent, sautent de joie… Sept hommes, sept marines américains des services spéciaux commandés par le major Ortiz sautent chacun d’un avion.

L’un des parachutes ne s’ouvre pas et le sergent américain Charles Perry s’écrase au sol.

Huit-cent soixante-quatre containers pleins d’armes, de munitions, d’explosifs, de matériel d’infirmerie, de vêtement, de vivres sont disséminés sur un très large périmètre.

Sous le contrôle du capitaine Bulle, commandant le bataillon des Forces Françaises de l’Intérieur (F.F.I ), les armes sont rassemblées et réparties par maquis. » Mais revenons au 31 juillet 1944, veille du parachutage.

Dans l’après-midi passe à la radio de Londres le message tant attendu : Dans le potager, le jardinier arrose ses légumes Le plan de protection du parachutage se met en place. Le secteur de Chambéry doit couper les lignes téléphoniques et la voie ferrée sur l’axe Chambéry-Albertville ; Le maquis de Tarentaise, tenir les accès qui séparent le Beaufortin de la vallée de l’Isère : cols de la Bathie, de la Forclaz, des cormets d’Arêches et de Roselend, la route de Beaufort . La Haute-Savoie , surveiller le col des Aravis et la région de Sallanches Sur le terrain, Bulle réquisitionne mulets et chariots et organise ses troupes.

Après le parachutage, la compagnie de maquisards de Grésy sur Isère intercepte à 19 heures un convoi ennemi , obligeant la garnison allemande d’Albertville à intervenir dans une direction opposée à celle des Saisies. Le pont de chemin de fer de Frèterive saute dans la nuit.

Le parachutage des Saisies, premier du genre à être effectué en plein jour, permet d’armer trois-mille hommes. Les bataillons de F F I ont maintenant une mission très claire : Affaiblir le plus possible les Allemands qui remontent la Tarentaise et la Maurienne. En effet, à la suite du débarquement de la Première Armée française en Provence, commandée par le général De Lattre de Tassigny (16 août 1944), les Allemands ont décidé d’évacuer le sud et le sud-est de la France et de concentrer leur retraite par deux grandes voies, les vallée de Tarentaise( col du Petit Saint Bernard) et surtout de la Maurienne ( col du Mont Cenis ).

Sans attendre l’arrivée de l’armée de De Lattre, la Savoie fut un des premiers départements français à se soulever en masse dès juin 1944. Mais avant d’en arriver là, la route est longue et douloureuse. Depuis la première tentative de plasticage le 27 juillet 1942 d’une conduite forcée alimentant les aciéries d’Ugine par les Francs-Tireurs et Partisans (F T P) jusqu’aux combats meurtriers entre les F F I et l’armée allemande d’août et septembre 1944, la Résistance, à ses débuts très dispersée entre l’Armée Secrète, les Maquis Unis de Résistants, le Front National (ne pas confondre avec le F N de Le Pen)et les Francs-Tireurs et Partisans (F T P ) a dû se charpenter et s’organiser pour se fondre dans les F F I. Cent cinquante mille de ces résistants viendront renforcer l’Armée française dans sa reconquête de la France et la chute du nazisme.

Cet aspect militaire des choses ne doit pas masquer l’importance politique du Conseil National de la Résistance qui déjà, en 1944, présente et exige la mise en place des plus grandes lois sociales de la République dès la fin de la guerre (Sécurité Sociale, vote des femmes etc…) N’oublions pas aujourd’hui les martyrs, des plus humbles aux plus connus, et parmi ces derniers Jean Moulin : ancien sous-préfet d’Albertville, puis préfet d’Eure et Loire en 1940, missionné par le général De Gaulle pour unifier les mouvements de résistance ; arrêté, torturé par la Gestapo en 1943, il meurt sur le chemin de la déportation. Le capitaine Bulle, alors qu’il venait parlementer avec la garnison allemande pour en exiger la reddition, est lâchement assassiné par l’ennemi le 20 août 1944. Son corps est retrouvé à Chambéry le Haut, où une rue porte son nom. Le 23, Albertville est libérée.

N’oublions pas tous ces hommes, ouvriers et paysans qui, au prix de leur vie, de leurs souffrances (tortures, déportation ) ont réussi par leurs actions à ralentir l’appareil industriel qui profitait aux Allemands, actions essentiellement sous trois formes : -sabotage des lignes électriques entre Tarentaise Maurienne et la région lyonnaise. - ‘’ des voies de chemin de fer - ‘’ des usines (Ugine, Venthon, Château-Feuillet, N.D de Briançon, etc…) ce qui évita par ailleurs leur destructions et des victimes civiles sous les probables bombardements américains. Nous savons maintenant que les bataillons de F F I, en véritables soldats aguerris, ont ralenti et affaibli l’occupant dans sa retraite de l’été 1944. Et surtout, n’oublions jamais le cruel tribu payé par les populations civiles, en otages exécutés, torturés, déportés, et en villages incendiés : BAUGES : Ecole, Bellecombe, Ste-Reine TARENTAISE: Montgirod, Feissons/Isère, Pussy, N D du Pré les Plaines, Ugine MAURIENNE : Argentine, St Georges et ST Alban d’Hurtières, Le Villard, Villargondran, Le Bochet, Montrichet, St Julien Montdenis, St Michel de Maurienne, Le Thyl, Termignon, Lanslebourg, Bessans, Lanslevillard.

Tous ceux-là ont pratiqué la vertu de désobéissance face à l’occupant et à la collaboration. Ils ont eu le courage de dire NON à l’oppression dans les conditions les pires qui soient. Ils ont représenté dignement la France dans ce combat pour la liberté Ne les oublions pas, c’est notre devoir de mémoire, pour que jamais, plus jamais…

Affiche Commémorative

Affiche Commémorative

Partager cet article

Repost 0